Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

LGV Lyon-Turin : l’office anti-fraude européen ouvre une enquête

Saisi fin 2014 par deux euro-députées Europe écologie – Les verts (EELV), l’office anti-fraude européen (Olaf) ouvre une enquête sur la ligne à grande vitesse Lyon-Turin.

,

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

LGV Lyon-Turin : l’office anti-fraude européen ouvre une enquête

NoTav

Infiltration présumée d’entreprises liées à la mafia calabraise, fraudes et irrégularités. Nouveau coup de frein pour la ligne à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin : l’Olaf, le gendarme européen de la lutte contre la fraude a décidé ce 5 février d’ouvrir une enquête.

Saisi fin 2014 par les Euro-députés EELV Michèle Rivasi et Karima Delli, l’office anti-fraude semble considérer les éléments fournis par l’opposant Daniel Ibanez comme suffisamment intéressants et recevables pour se pencher sérieusement sur le dossier.

Dans un mail, l’Olaf, qui enquête habituellement sur les fraudes au détriment du budget de l’Union Européenne, assure que « l’ouverture de l’enquête ne signifie pas qu’il y a effectivement fraude ». Présomption d’innocence oblige. Et durant l’enquête, aucune information ne sera dévoilée afin de ne pas entraver les recherches ou la justice, si la justice entre en jeux.

 

 

 

 


#EELV

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options