Habillage
Le voilier-stop : une autre façon de voyager en voilier est possible
Société 

Le voilier-stop : une autre façon de voyager en voilier est possible

actualisé le 07/06/2019 à 16h25

Voyager en voilier, et pourquoi pas ? Si vous vous sentez l'âme d'un aventurier, désargenté mais débrouillard, le voilier-stop est fait pour vous. Après un accostage des adeptes des bourses aux équipiers, rencontre avec les voilier-stoppeurs partis et revenus du bout du monde.

Gabriel Vigneron, 23 ans, travaille comme dessinateur industriel à Valence. Jérémy Marie, 30 ans, oriente des clients au sein d'une agence de voyage à Dublin. Quant à Baptiste Vidal, 23 ans, il profite en ce moment des festivités liées au mariage de sa sœur.

Le point commun entre ces trois jeunes hommes ? Tous sont partis pour de très longs voyages et ont arpenté les pontons à la recherche d'un embarquement. Tous ont fait du bateau-stop mais uniquement sur des voiliers. Pourtant, aucun des trois ne possédait de sérieuse expérience en voile.

Gabriel raconte les sources de son voyage :

« J'ai commencé à faire du stop quand j'étais étudiant, je n'avais pas de sous. Et puis, j'ai lu des récits de voyage, des expériences de tours du monde en stop. C'était donc faisable, et en plus, c'était un bon challenge. »

La rencontre nourrit le projet de Baptiste.

« Pendant mon Erasmus en Allemagne, j'ai fait du wwoofing dans une ferme de la forêt noire. J'y ai rencontré trois Taïwanaises, et l'échange s'est révélé si intéressant que j'ai décidé de voyager, moi aussi. »

Jérémy explique de son côté : « J'aimais bouger en stop. Me sentir vivre, et voyager par cher. »

Ce contenu est réservé aux abonnés