Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Politique 

Bernard Rivalta, président du Sytral, passe à la caisse

par Dalya Daoud.
Publié le 4 janvier 2012.
Imprimé le 24 octobre 2021 à 21:47
1 387 visites. Aucun commentaire pour l'instant.


Crédit photo : Mickaël Draï

Bernard Rivalta, président socialiste du Sytral, l’autorité directrice des transports en commun lyonnais, devra bel et bien rembourser un total d’indemnités trop perçues entre janvier 2002 et avril 2005, qu’il s’était lui-même attribué. Le Conseil d’Etat a tranché sur le remboursement d’une somme totale de 108 000 euros, et vient donc de rejeter le pourvoi en cassation que Rivalta avait mené, contestant une décision de la Cour administrative de Lyon du 14 mai 2009, selon leprogres.fr.

De la même façon, le Conseil d’Etat a rappelé au vice-président UMP du Sytral, Georges Barriol, qu’il était également redevable de la somme de 46 000 euros. S’il a multiplié les recours devant la Justice pour faire annuler cette décision, Bernard Rivalta avait toutefois déjà commencé à rembourser, tout comme son vice-président. Le président du syndicat mixte des transports pour l’agglo lyonnaise avait fixé ses propres indemnités mensuelles à plus de 3200 euros, ce qu’avait dénoncé l’élue villeurbannaise et membre du Sytral Béatrice Vessilier (Europe Ecologie/Les Verts).

Bernard Rivalta ne manque pas une occasion de gêner ses soutiens locaux, dont font partie Gérard Collomb et ses élus les plus proches : en 2009, on découvrait qu’il devait également trente années de cotisations au PS.

 

Aller plus loin

Rivalta mène grand train avec l’argent public du Sytral.

Bernard Rivalta, une machine à se faire détester.

Bernard Rivalta : « quand faut payer, faut payer ».

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.

En BREF

A Lyon, l’avocat d’Alain Soral et les propos antisémites de son client

par Pierre Lemerle. 799 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La manifestation contre l’extrême droite passera dans le Vieux Lyon ce samedi

par Oriane Mollaret. 1 363 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À l’ancien hôpital Charial de Francheville transformé en centre d’hébergement : « On prône la mixité »

par Laure Solé. 2 478 visites. 1 commentaire.
×