Appartement 16

Musulmans, féministes et cathos : la manif contre l’islamophobie à Lyon

2980 visites | 13 commentaires

« Oui à la laïcité, non au laïcisme. » Tel était le slogan phare de la manifestation contre « les lois islamophobes » organisée à Lyon par la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI) ce samedi 15 mars. A l’occasion des dix ans de la loi du 15 mars 2004 sur l’interdiction des signes religieux ostensibles à l’école, une trentaine d’associations réunies dans un « collectif féministe pour l’égalité » avaient lancé un appel à manifester contre ces mêmes lois dans différentes villes de France.

Si les femmes sont majoritaires, les hommes sont en tête du cortège... Crédits Rue89Lyon

En tête de la manif contre l’islamophobie, des hommes. Les femmes étaient toutefois majoritaires dans le cortège © Rue89Lyon

Le rendez-vous est donné à 14h place Bellecour par le CRI qui a déployé les gros moyens (camions, sono, banderole). Une demi-heure plus tard, quelques centaines de manifestants (environ 400 selon la police, un millier selon les organisateurs) ont entamé une marche dans toute la Presqu’île lyonnaise pour revenir à Bellecour.

Les organisateurs dénoncent un « engrenage depuis la loi de 2004 qui a conduit à des lois islamophobes (interdiction du hijab, circulaire interdisant aux mères voilées d’accompagner leurs enfants lors des sorties scolaires…) et légitime la haine de l’Islam ». Le mot d’ordre officiel est la « défense de la laïcité » et le combat contre « l’intégrisme laïque » qui vise selon eux à combattre les religions.

« La laïcité est censée protéger toutes les religions. Or la loi de 2004 visait clairement la communauté musulmane », résume à sa façon Safia, 34 ans et membre du CRI depuis quatre ans.

« En prépa infirmières, on m’a demandé de retirer mon voile »

Certains manifestants, comme Safia, sont militants depuis de nombreuses années. Cette psychologue définit sa démarche comme « le don de soi face aux discriminations, quelles qu’elles soient ».

D’autres personnes rencontrées qui se présentent comme musulmanes sont venues car elles se considèrent victimes de discriminations. Iba, 18 ans, en prépa d’infirmière, manifeste ce samedi pour la première fois. Bien que s’étant toujours sentie « concernée par l’islamophobie », elle n’avait jamais rencontré de problèmes jusqu’à ce qu’en prépa d’infirmières cette année on lui demande de retirer son voile. Selon elle, « cela n’avait aucune légitimité ».

Manif contre islamophobie-Lyon-mars-14-2

Un des manifestants, Sofian, avec son fils © Rue89Lyon

De nombreux manifestants racontent avoir subi des discriminations dans la recherche d’un logement ou d’un travail. Sofian, 43 ans, est ingénieur. Il a aujourd’hui monté une société d’hôtellerie. Il témoigne  :

« Après avoir envoyé en vain plus de 130 CVs à des entreprises françaises, j’ai finalement trouvé un travail après seulement trois CVs envoyés en Suisse. »

D’autres causes grossissent les rangs

Mais certains manifestants sont là pour autre chose. On retrouve notamment des banderoles et des slogans en faveur de la Palestine ou bien des bénévoles de l’association HAMEB (Halte Au Massacre En Birmanie).

L’abrogation de la loi française sur le voile ne fait pas partie de leurs revendications. Ils se concentrent sur les exactions internationales anti-religieuses, et notamment les persécutions dont sont victimes les Rohingyas, la principale minorité musulmane birmane.

Les membres d'HAMEB tentent d'alerter l'opinion publique sur les massacres en Birmanie. Crédits : Rue89Lyon

Dans la manif contre l’slamophobie, des membres d’HAMEB mobilisés contre les massacres en Birmanie. © Rue89Lyon

« Féministe et musulmane »

Beaucoup de femmes se trouvent dans le cortège. Pour cause, elles ont été les premières touchées par la loi du 15 mars 2004.

Selon Safia, « l’organisation de la manifestation a été faite aux deux-tiers par des femmes. Ce sont elles qui ont tracté, fait les banderoles. »

Elle  se revendique « féministe et musulmane » :

« l’Islam donne toute sa place à la femme. Nous n’avons simplement pas la même conception du féminisme que d’autres. »

Quelques militantes féministes sont venues en soutien, comme Anne-Charlotte, qui fustige « une récupération islamophobe du féminisme. »

Manifestation contre islamophobie-Lyon-1

Safia, militante du CRI, dénonce la différence entre la « réelle laïcité » et la vision qu’en ont les « politiciens ». © Rue89Lyon

Cathos et Manif Pour Tous

De nombreux manifestants mettent en avant les valeurs communes avec les catholiques, particulièrement sur la famille. Plusieurs ont participé à des rassemblements de la Manif Pour Tous.

Les slogans appellent à une union entre croyants et athées. Mais dans les prises de parole, l’appel aux autres religions est constant. En fin de manif, de retour sur la place Bellecour, un catholique prend la parole sur le podium. Il exprime toute sa solidarité avec les revendications musulmanes.

Une représentante d’une association de parents musulmans  commence son discours en fustigeant l’enseignement dans les écoles de la soi-disant « théorie du genre », un des chevaux de bataille de la Manif Pour Tous..

A une semaine des élections municipales, la fin des allocutions exprime une nette défiance à l’égard du politique, en appelant à se constituer en associations et à faire élire des représentants de listes « indépendantes » (comprendre non liées à des partis politiques).


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

13 Commentaires postés

  1. déjà, il n’y avait apparemment pas beaucoup de monde, ça fait plaisir.
    Je ne vois pas pourquoi il faudrait afficher sa religion au vu et au su de tout le monde, que ce soit le voile des femmes musulmanes, la kippa des hommes juifs, le turban des sikhs, une croix bien visible pour les cathos etc
    Dans les hôpitaux et les cliniques publiques, il n’y a pas de soeurs en cornette, pourquoi devrait-il y avoir des femmes en voile ? même un voile qui ne couvre que la tête, parce que bientôt, s’il est accepté, il faudra aussi accepter le niqab ou la burka ? des médecins juifs en kippa ?
    Je connais plein de très bonnes musulmanes sans voile

    Il faut arrêter. La religion est affaire privée et n’a pas à s’étaler.

    • Pour avoir assisté à la manifestation, il y avait plus de 800 personnes présentes.
      Mais j’ai une question à vous poser : La France prône-t’elle bien la liberté de culte ?
      Dans ce cas, vous ne pouvez refuser aux femmes musulmanes le droit de porter le voile que leur impose leur religion.
      C’est aussi simple que cela.
      Quant à la laïcité, vous devriez reprendre vos cours d’histoire et de sémantique afin de mieux appréhender le sens de ce mot.

      • le port du voile obligatoire est une interprétation. Lire cet entretien paru dans Oulala, que l’on ne peut traiter d’islamophobe
        http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article1263
        Je connais pas mal de musulmanes qui font les prières, le jeune etc sans porter de voile.
        Les mères se battaient avec notre soutien pour ne pas porter le voile en signe de liberté de circuler, de travailler etc, nous n’avons pas à soutenir les filles qui veulent se voiler et rester chez elles. Il y a un mélange préjudiciable entre la vie privée et la vie sociale. Les femmes voilées vivent dans leur communauté exclusivement, pas dans la communauté française. C’est dommage.

        • chère Caro
          Et bien celle la est bonne « le port du voile obligatoire est une interprétation ». un(e) non musulman(e) qui me dit que j’interprète mal les textes …
          Autre chose, revoyez bien les textes sur la laïcité, vous saurez que vous êtes la première à ne pas les appliquer.

      • je suis assez d’accord « pays des droits de l’homme ( une foutaise) je pense que c’est avec ce genre de mesquineries qu’on arrive à voter des lois qui nous pourris la vie. les curés se promène en soutane dans la rue ça choque personne et pour un info les juifs aussi sorte avec leur kippa je pense que si l’on veut vivre bien ça passe d’abord par le respect mesdames quand vous allez maroc on ne vous oblige pas à porter une djellaba alors un peu de tolérance on en a un grand besoin

  2. Il m’apparaît, à la lecture de cet article, que la mobilisation limitée jusque voici peu aux seules femmes musulmanes, victimes de la véritable politique d’apartheid menée par une poignée de politicards « intégristes laïcs » fait aujourd’hui, et fort heureusement, tâche d’huile, puisque c’est un véritable brassage culturel qui se retrouve dans la rue pour exprimer son refus du rejet, de l’exclusion, de l’injustice.

    Si l’islamophobie parvient désormais à rassembler, dans la rue, des femmes et des hommes d’horizons aussi diversifiés, c’est que les dispositions gouvernementales décidées sur base du concept de laïcité suscitent vraiment un profond malaise.

    Et si nos dirigeants ne réservent pas à l’expression de ce malaise l’écoute qu’elle mérite, la paix civile m’apparaît être en danger réel à très court terme !

    • Il y’a un tel apartheid en France que les musulmans du monde entier viennent s’y installer par centaine de milliers chaque année.

      • @pixies : « des centaines de milliers » de musulmans débarquant en france chaque année, non mais vous débloquez complètement, arretez avec vos fantasmes d’invasion. vous avez bu ou quoi ? ouh là attention ! il y en a un derrière vous !

  3. Cette manifestation a eu lieu en France, « Pays des Droits de l’Homme », cette France qui, depuis des années, mérite de moins en moins ce patronyme, à moins que l’homme ne désigne que « le mec avec deux orphelines entre les jambes, franco-français depuis la nuit des temps, athée, membre de l’U.M.P ou du P.S ».

    Mais la France n’est pas la seule nation au sein de laquelle cette politique de rejet et d’exclusion se met en place et gagne inexorablement du terrain. Je suis belge; et dans mon pays aussi, le rejet de l’expression religieuse gagne chaque jour un peu davantage de terrain. Que des femmes et des hommes décident de vivre « comme si Dieu n’existait pas » ne me dérange pas fondamentalement; après tout, l’erreur est humaine … Ce qui me dérange, c’est que ces femmes et ces hommes font de leur conviction une loi qu’ils cherchent à imposer aux autres ….

    En France, en Belgique ou ailleurs, ce déni de démocratie est inacceptable et doit être publiquement dénoncé.

    C’est pourquoi j’en appelle une manifestation, ici, en Belgique, pour dénoncer les dangers de l’intégrisme laïc, un intégrisme qui, trop souvent, mène au déni démocratique, au déni des droits constitutionnels, au rejet, à l’exclusion, et donc à l’injustice.

    • Monsieur Davin, vous avez publié votre profession de foi (c’est le cas de le dire) sur le site « Oumna.com », site communautariste musulman
      http://oumma.com/profil/luc-davin
      L’intégrisme catholique est aussi dangereux que l’intégrisme musulman ou autres.
      Le danger de l’intégrisme est plutôt du côté qui veulent mettre en avant leur religion (quelle qu’elle soit), alors que la religion doit rester de l’ordre du privé (comme je l’ai déjà dit plus haut). Dans le cas présent, il s’agit de religion, dans un autre, ce peut être une préférence nationale ou raciale (pour ceux qui croient qu’il y a plusieurs races humaines … enfin plus ou moins humaines) ou …
      La véritable démocratie respecte toutes les opinions sans vouloir imposer la sienne, ni par son extérieur ni par son intérieur.

  4. Oh de la propagande victimaire islamique! C’est tellement rare!

  5. En quoi le voile peut il déranger? Qu’est ce qui vous gêne et vous donne ce sentiment de rejet vis à vis de ces femmes ou de leur religion?
    Pourquoi ne pas vous interroger sur votre propre réaction plutôt que de donner un avis sur quelque chose qui ne vous concerne pas.
    Personne ne vous demande de vous voiler, de porter une jupe…
    Questionnez vous à propos de votre conscience, de votre rapport à l’autre, à cette différence qui vous rebute.
    Ce ne sont pas les femmes voilées qui refusent d’étudier, de travailler, de faire du bénévolat mais bien les lois qui les empêchent.
    Bon nombre de celles ci souhaiteraient participer à l’économie française et contribuer au développement du pays.
    Vous les stigmatisez et les rejetez et ce quoi qu’elles vous disent : vous n’acceptez pas leurs réponses sous couvert de la liberté de la femme et du combat mené par certaines…
    Vous avez votre liberté de pensée, vous faites vos choix de vie à tous niveaux et personne ne vous demande de les changer. Elles vous demandent de les accepter. Est ce trop vous demander?
    La tolérance n’est pas à sens unique sinon elle perd tout son sens!
    Les français n’ont ils pas d’autres problèmes à régler? N’avez vous pas d’autres choses à régler dans votre vie personnelle et des projets à concrétiser?
    Merci de m’avoir lu.
    je vous souhaite à tous, quelque soit votre confession, votre origine, votre milieu socio culturel de trouver la paix et d’accepter les différences de chacun.