Cultures 

Leçon de drag-king avec le Collectif lesbien lyonnais

actualisé le 05/03/2014 à 23h59

Apéro-moustache et haut de forme en tenue exigée, le début du mois de février se place sous le signe du poil, pour le Collectif lesbien lyonnais.

All The Kings Men, une troupe de drag kings de Boston, aux États-Unis

All The Kings Men, une troupe de drag kings de Boston, aux États-Unis

Ce samedi 7 février, ses membres participeront à la première édition de la soirée lesbienne La Chatte au Sonic (ainsi qu’à son before au LiveStation-DIY) en y tenant un stand informatif sur la réduction des risques. Et dès le lendemain, elles organiseront un atelier drag-king animé par Isabelle Sentis, activiste queer au sein du collectif lillois J’en suis, j’y reste.

Durant la journée, elle enseignera à une quinzaine de femmes (l’atelier est malheureusement complet) les secrets de cet art assez méconnu en France, mais plus répandu dans le monde anglo-saxon, qui consiste à endosser temporairement les habits, les attributs et les codes sociaux de la masculinité pour mieux en explorer toute la théâtralité.

Comment se sent-on quand on revêt l’apparence d’un homme ? Comment changer le regard des autres ? Est-on forcément moins soi-même lorsqu’on porte une fausse moustache, une cravate, un costume ou un haut-de-forme ?

Toutes ces questions pourront être posées lors de “l’apéro-moustache“ (mixte) qui suivra l’atelier à partir de 18h.

Isabelle Sentis devrait en profiter pour présenter une exposition de photographies (très temporaire, puisqu’elle ne sera visible que ce soir-là) intitulée Ôde à la moustache de Frida Kahlo, hommage à la fois ironique et respectueux à la célèbre pilosité sub-labiale de la peintre mexicaine.

Expo Frida Kahlo à l’Orangerie, reportage de France TV Info.

Apéro-moustache, samedi 8 février à partir de 18h chez ARIS – Centre LGBTI, 19 rue des Capucins, Lyon 1er.

A lire sur heteroclite.org.

Partager cet article