Environnement 

Centrale du Tricastin : le directeur d’Areva veut la « photo dun militant au sol, un chien sur lui »

actualisé le 11/11/2013 à 10h58

Dans un e-mail dont Rue89 a obtenu copie, le directeur d’Areva-Tricastin dit vouloir punir sévèrement toute nouvelle tentative d’intrusion sur le site nucléaire.

Une-tricastin2Action de militants de Greenpeace à la centrale de Tricastin le 15 juillet 2013. © Greenpeace

Lorsqu’on a lu l’e-mail pour la première fois, on a cru à un canular. Pourtant, il semble bien que le directeur du site d’enrichissement d’uranium Areva-Tricastin (Drôme) ait demandé au responsable de la sécurité du site de :

« Prendre les mesures les plus strictes en cas de tentative d’intrusion sur le site et comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, je souhaite une photo d’un militant au sol, un chien sur lui, si cela devait arriver. »

Frédéric De Agostini se souvient de l’intrusion des militants écologistes de Greenpeace le 15 juillet dernier, qui dénonçaient les failles dans la sécurité du site. Le directeur ne veut pas que cet événement se reproduise et semble vouloir « punir » les antinucléaires.

Son e-mail, daté du 18 juillet 2013, a été envoyé à Jean-Luc Chivot, le directeur de l’unité de protection de la matière et du site (UPMS), la division en charge de la sécurité.

Nous avons essayé de joindre cet ancien colonel des sapeurs-pompiers. Il nous a promis la semaine dernière qu’il rappellerait après avoir vérifié s’il avait bien reçu l’e-mail. Mais depuis… silence radio et il nous raccroche systématiquement au nez quand on essaie de le joindre.

À lire sur Rue89

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

Expulsées de leur campement, des familles albanaises occupent la mairie du 3ème

par Rue89Lyon. 736 visites. 3 commentaires.

Un tout nouveau musée à Lyon, dédié au peintre Jean Couty

par Le Petit Bulletin. 946 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pédophilie dans l’Eglise : « Que fait-on de ces prêtres après le scandale ? »

par Alice Forges. 642 visites. Aucun commentaire pour l'instant.