Cultures 

"Mode d'emploi" : que fait-on des idées données dans un festival?

Après le grand raout littéraire annuel des Assises du Roman, la Villa Gillet a décidé de décliner son concept de conférences, lectures et ateliers autour des sciences sociales, dans un nouvel événement baptisé Mode d’emploi. Première édition, donc, de ce « festival des idées », dont la liste des invités fait mal aux yeux tant elle brille.

Démarrons par une liste non exhaustive mais parlante, des gens que la Villa Gillet a décidé de convier ce mois : Alain Bauer, le« Monsieur sécurité » de Nicolas Sarkozy du temps de sa gouvernance, criminologue préféré des médias ; Christine Angot, écrivaine plus appréciée encore des médias que monsieur Bauer juste avant cité, notamment depuis la parution de son dernier ouvrage sur sa relation incestueuse avec son père encensé par une partie de la critique ; Roselyne Bachelot, ancienne ministre de la Santé de Nicolas Sarkozy reconvertie en chroniqueuse télé.

Mais aussi Abdennour Bidar, jeune philosophe qui dédie une partie de sa réflexion à l’Islam aujourd’hui ; Antonia Baehr, performeuse queer étonnante habituée des Subsistances à Lyon ; Luc Boltanski, sociologue et analyste critique de la société capitaliste ; Bruno Cotte, juge à la Cour pénale internationale de la Haye ; Caroline Fourest, journaliste militante, récemment agressée lors de la manifestation anti-mariage gay à Paris ; Nancy Fraser, éminente philosophe féministe américaine ; Michel Lussaut, directeur du PRES (pôle de recherche et de d’enseignement supérieur) à Lyon et co-instigateur de l’événement Mode d’Emploi ; Dominique Reynié, enseignant politologue, fondateur du think tank Fondapol qui a inspiré Nicolas Sarkozy.

Entre autres. On ne parle même pas de Delphine Horvilleur, femme rabbin également conviée à débattre. L’évènement est donc constitué d’un habile mélange de personnalités ultra médiatiques, d’essayistes en vue, de profs de sciences po, de journalistes et de « penseurs » du jour (ou d’aujourd’hui).

La territorialité, concept structurel et financeur

Mais stop au name dropping. Là-dessus, le patron de la Villa Gillet, Guy Walter, a réussi son coup, usant de son entre-gens nourri notamment par des événements montés à New York (Walls and Bridges) invisibles à Lyon… Jusqu’à ce festival Mode d’emploi.

Financé en partie par la région Rhône-Alpes, l’événement doit donc irriguer l’ensemble du territoire : à la MC2 de Grenoble la table ronde animée par Philippe Corcuff, à l’Hôtel de région déménagé à Confluence les conférences sur les neurosciences ou sur les religions, à Chambéry la projo du documentaire « Goldman Sachs, la banque qui dirige le monde », etc.


_Goldman Sachs – La banque qui dirige le monde 1/2 par tchels0o

La promo de Sciences-Po à la manoeuvre

Dans le dispositif, Rue89Lyon s’est associé à la Villa Gillet. Nous accompagnons les étudiants de Sciences-Po Lyon, en master de journalisme, dans l’édition du site Villavoice.fr. Le principe de cette plateforme : accueillir les textes de lycéens de la région, qui se sont penchés sur les thématiques de cette première édition de Mode d’emploi.

Une cinquantaine de classes s’est prêtée au jeu. Elles ont soumis une question, ou une réflexion, en tout cas un texte de leur création, à quelques uns des invités de Mode d’Emploi. Lesquels ont à leur tour envoyé une réponse. Comme autant d’introductions aux ateliers programmés jusque début décembre, ces questions/réponses sont lisibles sur le site Villavoice.fr.
La promo en dernière année de journalisme, à Sciences-Po, édite donc ces textes, les met en forme, et produira elle aussi quelques articles liés à l’évènement. A suivre également sur Facebook et sur Twitter.

Chaque année, la Villa Gillet édite un recueil de textes à l’issue des Assises du Roman. Au regard de la liste d’invités de Mode d’Emploi, il faut espérer qu’il sortira également de leurs échanges, si ce n’est une Bible, au moins quelques traces à consulter. Les thèmes allant du « care », la notion de soin, à la question de l’identité sexuelle, en passant par le féminisme ou les neurosciences, ils devraient tous être des prétextes à des débats politiques riches et ancrés dans l’actualité.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 495 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 573 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 468 visites. Aucun commentaire pour l'instant.