Cultures 

Des activistes lyonnais vous offrent leurs tubes pour l’été

Ce n’est pas parce qu’un Français sur deux ne partira pas en vacances cet été qu’on devrait se priver de préparer une compil’ des meilleurs tubes à écouter en boucle, en voiture, pour rendre plus verte la voie pas toujours si rapide de l’autoroute du Soleil. Conseils d’activistes lyonnais aussi à l’aise sur cassette qu’en buvette de camping, suivez le guide.

Cyril Bonin, directeur du Transbordeur

En famille, on aime le rock’n’roll qui envoie, parce qu’on peut faire les cons façon air guitare, danses débilos, et tout le bazar… Du coup, mon hit de l’été, c’est un truc qui s’appelle  »I’m the least of your problems » (le titre quasi parfait…) d’un groupe gallois qui réinvente le bordel rock’n’roll et qui eux aussi ont un nom impec’ : Future of the Left

 

Sophie Broyer, directrice de l’Epicerie Moderne

Pour mon tube de l’été : « (in the end) There’s only love », Ewert and the Two Dragons. Groupe pop Estonien découvert cette année, un morceau efficace, très frais, qui sent bon les vacances !

 

Vincent Carry, directeur du festival Nuits Sonores

The Stone Roses,  « This is the one ». Parce que je viens de les revoir à Fourvière et que leur morgue désenchantée – qu’ils se sont fait piquer par tout le monde, Oasis en tête dans les dix ans qui ont suivi – est quand même impec’ pour rouler sur l’a7 avec les fenêtres ouvertes. Après c’est aussi le groupe le plus anglais de l’histoire de l’Angleterre. « This is the one » est leur tube le plus mélancolique, donc encore mieux sur l’a7 la nuit.

 

Fabien Hyvernaud, programmateur styliste au Ninkasi

« Some Place », Nick Waterhouse & The Turn-Keys. Le morceau parfait pour faire twister les demoiselles avec quelques mojitos dans le nez… Imparable ! Et ce de la Grande Motte à Copacabana.

 

Marion Bornaz, programmatrice au Clacson

« Tell me what’s inside your heart », Ty Segall. Parce que ce morceau file tout droit, comme une voiture sur l’autoroute des vacances,et que j’aime bien les chansons d’amour chantée par des garageux blonds aux cheveux longs.

 

Benjamin Mialot, journaliste aux Inrocks

« Baby », Donnie & Joe Emerson. Repris par Ariel Pink sur son prochain album et fraichement réédité, un petit bijou de soul de chambre (i.e. lo-fi et désarmante de candeur), par deux frangins de 17 et 19 ans dont l’ambition faillit mettre leur agriculteur de père sur la paille (« no pun intended »).

 

Cédric Rassat, scénariste

« Getaway », Dr. John  (sur « Locked Down », Rough Trade)
Le lifting opéré par Dan Auerbach (des Black Keys) sur le « voodoo blues » de John « Mac » Renneback (71 ans passés !) reste, pour moi, l’une des très bonnes surprises de 2012. « Getaway » résume parfaitement cette idée de deux mondes (l’ancien et le moderne) qui se télescopent. Et puis, pour partir en vacances, c’est quand même le titre idéal, non ?

 

Stéphane Duchêne, journaliste au Petit Bulletin

« Tu as perdu ton chemin », Mama Rosin. Pour les soirées où on est tellement bourré qu’on ne sait plus où on habite, pour celles où on s’ennuie au bord de la piscine au clair de lune ou devant la télé attaqué par les moustiques et qu’on aimerait être ailleurs, pour quand on a loué un chalet en montagne alors qu’on voulait un bungalow au bord de la mer, pour les journées où on perdu la carte de la ville et que le GPS est en rade, pour quand il fait trop chaud pour faire un geste et parce que le blues cajun c’est forcément un peu les vacances.

 

François Arquillière, directeur de la communication au Transbordeur

« This Summer », Superchunk. Avec ce nouveau titre idoine pour ‘headbanger’ en préparant les brochettes, les Américains Superchunk prouvent qu’ils sont toujours les meilleurs représentants de la scène indie-rock rescapés des nineties. De la power-pop toute simple, couplet-refrain à siffloter + solo de gratte… c’est sorti en 45 tours, avec une reprise du « Cruel Summer » de Bananarama en b-side. Le tube rock de l’été, en Caroline du Nord ou au Lavandou… normalement !

 

Mat Gallet, directeur de la communication chez Nuits Sonores

Bon, tube 2012, été compris : « Flutes » d’Hot Chip. Parce que je ne connais pas une fille qui ne peut s’empêcher de le siffloter une fois qu’elle l’a entendu. Parce que ça donne l’impression aux filles que tu es un garçon sensible. Parce que c’est impeccable pour rouler de nuit, en hurlant le refrain comme un gros geek, sur une route de montagne pour aller en Italie sans payer le tunnel (c’est la crise, dude).

 

Mehdi Overcom, réalisateur de clips mais pas que…

« Down the road », C2C. Parce que j’aime bien !

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Mickael de Drai
Mickael de Drai
Journaliste et vidéaste pénible pour Rue89Lyon et La brèche
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 483 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 567 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 465 visites. Aucun commentaire pour l'instant.