Oropotamie
Dans un conseil régional imaginaire d’une région de fiction, un parti d’extrême droite, le Bataillon Français, prend le pouvoir… Vous trouvez sur ce blog éphémère les Chroniques d’Oropotamie, un feuilleton tout à fait imaginaire écrit par un écologiste qui a bien observé les votes et déclarations des élus du Front National au conseil régional de Rhône-Alpes. Ceci est une fiction, mais…
Blogs  Oropotamie 

Chapitre 9 – Les orangers de Saint-Petersbourg

Siège de la Région Oropotamie, le 17 septembre 2016

Ce soir, les grands espaces de réception de la Région Oropotamie ont été pavoisés de bleu, blanc, rouge, des couleurs familières dans ces lieux depuis deux ans. Cependant, cette fois, les tentures déclinent ces couleurs sacrées de deux manières : au bleu-blanc-rouge verticalement scandé de la Nation chérie des maîtres des lieux s’adjoint le blanc-bleu-rouge horizontal de la nouvelle patrie sœur, la grande Russie (1).

Il pleut fort sur les hautes verrières de l’hôtel de Région. Une limousine Mercedes noire aux vitres fumées vient se garer face à la grande entrée. Un huissier accourt pour approcher un large parapluie noir. Sergueï Pavlov, nouvel-ex-nouveau président, sort en ajustant son costume sombre. Il est accueilli avec d’obséquieuses courbettes par Domitien, lui aussi flanqué d’un huissier à parapluie. Le chef de l’Etat le plus vaste du monde et le petit notable local empruntent de concert le tapis de velours rouge qui traverse le grand atrium en devisant comme s’ils étaient de vieux amis. Mais derrière les sourires convenus, la conversation a bien du mal à se réchauffer.

«— Mon cher Domitien, je m’attendais à meilleur accueil de votre part. Nous avons lu vos journaux locaux. Il y a un site internet qui parle d’assassinats en série de journalistes russes et de torture au Moudjikistan. Cela ne les regarde pas. Vous ne pouvez donc pas les faire taire ?»

Domitien blémit.

«— Cher ami, très cher ami… Comme a dû s’en rendre compte votre Excellence, la presse française est encore en partie tenue par la juiverie gauchiste. Mais les choses commencent à évoluer. Déjà, le directeur de notre grand quotidien régional m’a assuré de sa plus entière coopération.

— Les Français ont des mœurs étranges. Vous comprendrez que ma petite escale ici a un sens politique bien précis : c’est le soutien à votre projet politique tourné vers nous et nos alliés, en espérant que ce petit accord avec votre petite province préfigurera une alliance au niveau national quand vous serez au pouvoir, ce que nous souhaitons vivement. Si vous m’assurez de la constance de votre soutien, nous saurons être durablement généreux avec votre parti.»

Domitien s’illumine et se perd en courbettes.

«— Merci votre Excellence ! Grâce à votre soutien, nous serons au pouvoir dès les prochaines élections nationales, je vous le garantis. L’alliance franco-russe retrouvera toute la splendeur qu’elle avait voici un siècle.

— Oui, oui… Bachar el-Assad n’a pas pu venir ?

— Non, vous savez qu’il ne peut plus sortir de son pays de crainte d’être traîné devant cet absurde tribunal pénal international… Cependant, il sera avec nous en vidéoconférence afin d’expliquer l’esprit de notre nouveau partenariat avec le gouvernement de la Syrie (2) qui a bien besoin d’appui politique. Nous avons pris le contrepied absolu de ce qui était fait auparavant. Vous savez, la coopération internationale était jusqu’à maintenant aux mains des écologistes qui n’avaient à la bouche que les mots “paix”, “démocratie”, “citoyenneté” et tout cet absurde salmigondis tiers-mondiste et franc-maçon (3). Ils concluaient des alliances avec Tombouctou…»

Mais Pavlov ne l’écoute plus. Il s’engouffre déjà dans le salon de réception des invités où une hôtesse aux cheveux tirés lui remet une version russe du programme du colloque en cours : “Climat, relations internationales, la vérité n’est pas ce que vous croyez”.

Peu après, Domitien le rattrape, accroché au bras d’un type d’âge mûr au front large et aux dents soigneusement blanchies par un polissage régulier.

«— Votre Excellence me permettra-t-elle de lui présenter monsieur Guy Brio, grand homme de radio (4) et éminent climatologue de notre pays. Il est très populaire, car il présente chaque soir le bulletin météorologique à la télévision. Il a donc toute la confiance du peuple Français. Monsieur Brio donnera tout à l’heure une conférence de haut niveau afin de rétablir la vérité au sujet de l’origine humaine du changement climatique, cette thèse idiote propagée par la clique du Giec (5).

Monsieur Météo lève doctement un doigt vers le ciel.

— Bien sûr… Saviez-vous que de tout temps le climat a évolué ? On raconte que Pierre le Grand avait à son époque fait planter des champs d’orangers à Saint-Petersbourg dont on servait d’excellents fruits à la table impériale.

Pavlov le considère d’un regard congelé et prend son plus bel accent russe pour couper court.

— Aha. Trrrès bien. Surtout, dites bien que gaz naturrrel de Rrussie n’est pour rrrien dans changement climatique. »

A suivre…

 

Ceci est une fiction, mais…

1 – Marine Le Pen prône au plan national une alliance avec la Russie, et donc avec les alliés de celle-ci. Parmi les membres et sympathisants du Front National, les affinités sont contradictoires, mais souvent peu recommandables. Bruno Gollnisch revendique des fraternités avec le Jobbik, parti d’extrême droite expansionniste hongrois et trouve des circonstances atténuantes au criminel de guerre serbe Ratko Mladic. Pendant ce temps, Marine Le Pen envoie des émissaires à la convention du “Parti croate du Droit”, héritier des oustachis de la Seconde Guerre mondiale. L’humoriste Dieudonné, recrue du FN, revendique son amitié pour le Hamas et le Hezbollah, alors que les proches de Marine Le Pen approchent l’extrême droite israëlienne… Bref, les affinités avec les nationalismes les plus belliqueux et les régimes totalitaires partent dans tous les sens. Seule constante: ces fréquentations se trouvent généralement en bas des classements des associations de défense des Droits de l’Homme.

2 – Ceci est une fiction, mais lors d’un récent débat à Milan, Marine Le Pen a déclaré : « Je félicite la sagesse de la Russie et de la Chine qui ont opposé un veto (…) à des sanctions en Syrie parce que je pense qu’il y a là aussi un effet domino des pays qui risqueraient de tomber les uns après les autres ». Un soutien confirmé à mots couverts par son père sur France Culture le 26 février 2012.  De plus, son conseiller en communication et ami de longue date, Frédéric Chatillon, est un relais très actif en France de la propagande du régime syrien en pleine délire répressif. Il le fait notamment à travers un site web de propagande telle qu’on n’en a pas vu en France depuis Vichy et qui, on l’espère, n’est pas une préfiguration de ce qui pourrait nous attendre si le FN venait au pouvoir en France.

3 – Lors de l’assemblée plénière de février 2012, Charles Perrot (FN) a rejeté la politique de coopération solidaire de la Région en la qualifiant de «franc-maçonne».

4 – Ceci est une fiction. En France, le Front National nie la thèse de l’origine humaine du changement climatique qui fait pourtant consensus chez la quasi-totalité des climatologues du monde. Au conseil régional de Rhône-Alpes, le 21 octobre 2010, Joël Cheval, membre du groupe FN, a opposé à ce principe acquis un livre du présentateur météo climato-sceptique Laurent Cabrol.

5 – « Nous ne voulons pas participer à cette entreprise de culpabilisation. Nous ne nous considérons pas comme des affreux pollueurs et l’on peut aimer utiliser sa voiture » Joël Cheval, le 21/10/2010.

Partager cet article
Tags

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Tournesol
Tournesol
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 465 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 530 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 457 visites. Aucun commentaire pour l'instant.