Le Remera, centre de recherche dédié aux malformations, vit un feuilleton à rebondissements

Ses révélations sur des cas de concentration de malformations chez des nouveaux-nés ont fait l’objet d’une couverture médiatique importante. Le Remera, centre de recherche et registre des malformations en région, a pourtant perdu ses subventions. Rue89Lyon apprenait toutefois la semaine dernière que l’un de ses financeurs publics, Santé Publique France, comptait maintenir l’activité et les missions du registre, jugées « indispensables ».