Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Les salariés de Forum réfugiés dénoncent des conditions de travail « dégradées »
Actualité 

Les salariés de Forum réfugiés dénoncent des conditions de travail « dégradées »

par Oriane Mollaret.
Publié le 13 septembre 2022.
Imprimé le 27 septembre 2022 à 13:26
1 476 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les salariés de Forum réfugiés ont décidé de se mobiliser ce mardi 13 septembre devant le siège de l’association, à Villeurbanne, pour dénoncer leurs conditions de travail ainsi que le versement inégal de la prime Ségur.

Sous-effectif chronique, turnover incessant, salaires très bas voire en dessous du SMIC, versement inégal de la prime Ségur… Les salarié·es de l’association Forum réfugiés dénoncent des conditions de travail qu’ils décrivent comme profondément « dégradées ». Ce mardi 13 septembre, une mobilisation a lieu devant le siège de l’association, à Villeurbanne.

Des salaires en dessous du SMIC chez Forum réfugiés

« C’est la première fois que je participe à une mobilisation, parce que c’est la première fois que je suis si mal payée ! »

Nelly, 39 ans, est secrétaire à Forum réfugiés depuis deux ans. Elle raconte avoir été factrice, serveuse, caissière et autres métiers sous-payés avant d’intégrer l’association, et affirme n’avoir jamais eu un salaire en dessous du SMIC. C’est pourtant le cas depuis qu’elle travaille à Forum Réfugiés : sur sa fiche de paie d’août, le salaire net de Nelly est de 1250 euros. Environ 80 euros de moins que le SMIC, qui a été automatiquement augmenté à 1329 euros nets en août, pour suivre (un peu) l’inflation.

D’après la lettre ouverte envoyée par les salarié·es mobilisé·es ce mardi, le SMIC a augmenté d’environ 20% sur les dix dernières années, contre seulement 1% pour le point FEHAP sur lequel est indexé leurs salaires.

Sans compter que Nelly, comme de nombreux autres salarié·es de Forum réfugiés présents ce mardi, ne touchera pas la prime Ségur (une revalorisation des salaires de 183 euros nets par mois, issue des accords dits du Ségur de la Santé de 2020) :

« On a été maintenus à l’écart des négociations. On a appris fin août que certains allaient avoir la prime et d’autres non. Ce ne sont pas les secrétaires ou les agents de maintenance qui l’ont eue, mais les plus gros salaires. Dans des services entiers, personne ne l’a reçue. »

Forum réfugiés, une association née à Lyon

Forum Réfugiés est issue de la fusion entre deux associations lyonnaises. La première est le Comité rhodanien d’accueil des réfugiés et de défense du droit d’asile (CRARDDA), créé à Lyon en 1982. Il prendra le nom de « Forum réfugiés » en 2000. La seconde est le Comité Zaïre information (Cosi), créé lui aussi à Lyon, en 1990.

En 2012, ces deux associations fusionnent pour donner naissance au Forum réfugiés actuel, en charge « d’accueillir les demandeurs d’asile et les réfugiés, de défendre le droit
d’asile, de promouvoir les conditions d’intégration des réfugiés, d’accompagner les étrangers dans l’exercice effectif de leurs droits, de lutter contre les discriminations, et de promouvoir et défendre les droits humains et l’état de droit », d’après son rapport annuel. Le nom officiel est Forum réfugiés-Cosi.

Concrètement, Forum réfugiés accompagne chaque année plus de 30 000 personnes dans différentes structures implantées dans toute la France. L’association emploie actuellement 526 salarié·es, et son siège se trouve à Villeurbanne.

« Je suis secrétaire et je dois faire le boulot d’une assistante sociale »

Pour Marine, éducatrice spécialisée de formation et chargée d’accompagnement à Forum réfugiés depuis moins d’un an, ce versement inégal de la prime Ségur est la goutte d’eau qui a fait déborder un vase déjà bien rempli. En premier lieu : un sous-effectif chronique, lié à un turn-over important comme l’avaient révélé nos confrères de Mediacités dans une enquête publiée en début d’année.

« Sur les 11 salariés de notre structure, le maximum c’est quatre ans d’ancienneté, et en général plutôt deux », illustre Marine.

Son collègue Mourad, juriste depuis deux ans pour l’association, estime que près de la moitié de l’effectif total de 526 salarié·es part chaque année. « Cette année, il y a eu plus de 200 recrutements », précise-t-il.

« Cet été a été particulièrement compliqué, poursuit Marine. Il y avait beaucoup de sous-effectif, ce qui ne permettait pas d’accueillir les gens dans des conditions décentes. Ça a généré beaucoup de frustration, certaines personnes se sont senties un peu abandonnées. Et puis il y avait aussi la chaleur. On a dû gérer des situations encore plus compliquées comme des bagarres ou des tentatives de suicide. »

Les postes vacants sont parfois assurés par les salarié·es restant·es, formé·es ou pas, comme Nelly :

« Je suis secrétaire, je n’ai pas le bac et je dois faire le boulot d’une assistante sociale ! J’aime beaucoup mon travail, mais jamais je ne ferai carrière à Forum réfugiés. C’est trop épuisant. En deux ans de travail, j’ai pris dix ans physiquement. »

Aujourd’hui, ils sont 180 salarié·es sur le groupe Whatsapp sur lequel ils échangent sur leurs difficultés depuis cet été. L’ensemble des salarié·es mobilisé·es a rédigé une lettre ouverte qui a été transmise au CSE et à la direction ce mardi 13 septembre après-midi.

Forum réfugiés
La plateforme d’accueil des demandeurs d’asile de l’association Forum réfugiés, rue Garibaldi (Lyon 7e). ©LB/Rue89Lyon

« Il y a clairement un manque de revalorisation des enveloppes qui financent les centres d’hébergement »

Contacté, le directeur de Forum réfugiés, Jean-François Ploquin, explique ne pas avoir été surpris par cette mobilisation et comprendre le mécontentement des salarié·es. Pour lui aussi, « cette affaire Ségur a été la goutte d’eau » :

« C’est une situation extrêmement complexe. Forum réfugiés n’est pas un hôpital. On a des services avec des missions très différentes. On essaie de comprendre les instructions des financeurs de ces dispositifs, dont certaines ne sont pas encore tombées de la part des ministères. D’après ces instructions, certains postes sont éligibles, d’autres non, et d’autres encore à certaines conditions. »

Le directeur se dit en accord avec les salarié·es mobilisé·es pour considérer que tous, quelle que soit leur fonction au sein de Forum réfugiés, doivent bénéficier de cette revalorisation.

« C’est ce qu’on a défendu et obtenu dans certains secteurs, comme par exemple tous les centres d’hébergement de la région Auvergne-Rhône-Alpes. »

Le directeur affirme que 137 salarié·es ont déjà pu toucher la prime Ségur sur leur fiche de paie d’août, qui devraient être suivis par « plusieurs dizaines d’autres » en septembre et en octobre.

Quant aux conditions de travail dénoncées ce mardi, notamment les salaires particulièrement bas, Jean-François Ploquin se dit surpris par celui de Nelly. « Il n’y a pas de salaires bruts inférieurs au SMIC », assure-t-il.

Comme pour le turnover chronique, pour lui le problème n’est pas propre à Forum réfugiés :

« Toute la branche du social est en souffrance. Je veux bien qu’on en rende les directions responsables, mais c’est le Parlement qui vote actuellement le budget. Il y a clairement un manque de revalorisation des enveloppes qui financent les centres d’hébergement. »

Article actualisé le 19/09/2022 à 09h36
L'AUTEUR
Oriane Mollaret
Oriane Mollaret

En BREF

ZFE à Lyon : les écologistes présentent leur projet final et son périmètre élargi

par Marie Allenou. 424 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un rassemblement en soutien aux mobilisations en Iran à Lyon

par Oriane Mollaret. 321 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Deux nouveaux accidents à la raffinerie de Feyzin, au sud de Lyon

par Oriane Mollaret. 921 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×