Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Lyon : un bois classé décimé sur la colline de Fourvière
Vigies 

Lyon : un bois classé décimé sur la colline de Fourvière

par Rue89Lyon.
Publié le 13 juillet 2021.
Imprimé le 22 septembre 2021 à 22:08
3 406 visites. 1 commentaire.

Les arbres d’un bois classé décimés sur la colline de Fourvière à Lyon. Que se passe-t-il et que font les élus écologistes ? Article de Médiacités.

arbres Fourvière

Qui est-ce qui déteste donc tant les vieux arbres dans la métropole de Lyon ? Plusieurs parcelles d’arbres parfois centenaires ont été coupées ces derniers mois, à Lissieu, à Marcy ou, plus récemment, sur la colline de Fourvière comme le rapportent nos confrères de Médiacités dans un article en date du 5 juillet.

Les habitant·es du 5e arrondissement de Lyon n’auront pas manqué de remarquer ce que Médiacités qualifie de « massacre à la tronçonneuse » : un trou béant au beau milieu de la forêt qui recouvre la colline de Fourvière, à proximité de la montée du Chemin Neuf. Pour détonner un peu plus avec les vieilles maisons et la verdure de ce coin de Lyon classé au patrimoine de l’Unesco, un cube de béton. Il s’agit là de la demeure de l’auteur de cette tonte drastique de la colline de Fourvière, à savoir Nicolas Gagneux, le patron du promoteur immobilier 6ème Sens, rapporte Médiacités. 

Silence radio de la Ville de Lyon

Pourtant, lorsque l’homme a déposé sa demande de permis de construire, il y était bien mentionné qu’aucun arbre de  l’espace boisé classé entourant la maison ne serait coupé, détaille Médiacités. Moins d’un an plus tard, Nicolas Gagneux dépose en mairie une demande pour abattre 11 arbres. L’Office national des forêts pose un diagnostic qui va dans le sens du PDG de Sixième sens : une douzaine d’arbres sont jugés dangereux ou en passe de le devenir, atteints par différentes maladies. Fin mars 2018, Nicolas Gagneux obtient donc l’autorisation de couper ses 11 arbres.

Mais il réitère avec une seconde demande pour abattre des arbres fin juin 2020. Les rênes de la mairie de Lyon sont désormais entre les mains de l’écologiste Grégory Doucet. D’après l’entreprise experte mandatée pour examiner la demande de Nicolas Gagneux, ce sont 18 arbres et non 11 comme prévus qui ont déjà été coupés. Et il souhaite en couper 12 de plus, qui auraient été ratiboisés un peu trop sévèrement par l’entreprise chargée de la coupe. 

Face à cette nouvelle demande, c’est le silence radio dans les services de la Ville de Lyon. Ce qui vaut un accord tacite, rappelle Médiacités. Les tronçonneuses peuvent donc vrombir à nouveau sur la propriété de Nicolas Gagneux.

Les voisins de la montée du Chemin Neuf, eux, sont atterrés par ce trou béant dans la canopée lyonnaise. Lors d’une réunion organisée début juin par la mairie pour calmer les esprits, Nicolas Gagneux s’est engagé à épargner la poignée d’arbres restante. Aujourd’hui, il ne reste sur la parcelle plus qu’une petite dizaine d’arbres sur les 38 initiaux.

LIRE L’ARTICLE (PAYANT) DANS SON INTEGRALITE SUR MEDIACITES

Article actualisé le 13/07/2021 à 22h28
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Des enseignants de l’académie de Lyon en grève ce jeudi

par Rue89Lyon. 243 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, quatre manifestations contre le pass sanitaire ce samedi

par Pierre Lemerle. 1 381 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Lyon Street Food Festival, un tour du monde culinaire ce week-end

par Rue89Lyon. 301 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×