À Lyon, des livreurs à vélo veulent être reconnus comme salariés des plateformes

Mercredi 25 novembre, six livreurs UberEats, Deliveroo et Stuart ont déposé leurs dossiers de requalification en contrat de travail aux Prud’hommes de Lyon. Leur but : faire reconnaître que leur statut d’auto-entrepreneur cache en réalité une relation de salariat avec ces plateformes. Ils témoignent de la précarité qu’impose ce job de la nouvelle génération. Rencontre.