« Lyon, capitale du rock » : comment est-on passé de « la musique de sauvages » à la création de salles de concert

[PATRIMOINE] Au milieu des années 1970, Lyon est qualifiée dans la presse nationale de « capitale du rock ». Ses groupes sont nombreux ; talentueux et reconnus pour certains. Mais à Lyon, dans leur propre ville, ils ont eu le plus grand mal à se faire accepter par les autorités qui n’ont eu de cesse de faire barrage à leur diffusion, en interdisant notamment des concerts.