Environnement  Salon des vins naturels 

[VIDÉO] Avec votre verre de vin, avez-vous envie de boire des pesticides et de la colle ?

actualisé le 05/10/2017 à 11h11

Un vin naturel n’a pas de camisole chimique. Il ouvre des perspectives de goût infinies en même temps qu’il permet d’ouvrir (ou d’alimenter encore) le débat sur l’impact de ce que l’on consomme, sur notre santé et sur l’environnement.

Difficile de faire l’impasse sur ces questions. C’est Antonin Iommi-Amunantegui qui, face caméra, rappelle qu’un vin conventionnel laisse se verser dans votre gosier jusqu’à au moins 12 pesticides différents. Tchin tchin.

Fondateur de la maison d’édition Nouriturfu, le journaliste a tenu un blog sur Rue89 et programme les éditions d’un salon des vins co-produit à Lyon avec Rue89Lyon (le prochain a lieu ces 4 et 5 novembre au Palais de la Bourse).

Cette tribune tournée en vidéo a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux notamment, fustigeant le propos mais aussi le ton cash lié au format.

Elle délivre un message fondamental qui n’a pas pour objectif d’accabler mais d’informer, voire d’éveiller, les consommateurs et les producteurs. Ce n’est pas un mouvement qui intéresse les seuls bobos du Xè à Paris, note Antonin en usant à dessein du vilain mot, mais bien un « mouvement planétaire ».

Un pavé dans le verre, à regarder avant de venir en parler avec Antonin et l‘équipe de Rue89Lyon à… Sous les pavés la vigne ! (4ème édition).

À lire sur nouvelobs.com :

« On retrouve dans le vin conventionnel de la colle de poisson, ou encore des produits allergènes. Pourtant, sur l’étiquette, rien n’est indiqué, remarque le spécialiste. La législation est minimaliste sur la question. Seule mention obligatoire : ‘Cette bouteille contient des sulfites.’ Sans préciser si le producteur a rajouté 10 mg de sulfites par litre ou… 400 mg, pour certains vins. »

Une petite barre sur le front ou un gros mal de tête, le lendemain d’une soirée un peu arrosée (voire très peu arrosée) ? Cherchez du côté des sulfites…

Ni pesticides, ni additifs, ni sulfites (ou en dose infinitésimale, pour le stabiliser) dans le vin naturel.

« C’est un vin vivant, très fruité, très surprenant et, il faut le dire… meilleur que le vin standardisé que l’on trouve en supermarché. Une fois qu’on y a goûté, on a du mal à revenir en arrière. »

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. 229 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 901 visites. 3 commentaires.