Société 

On a épargné aux yeux d’Emmanuel Macron la vue d’un camp de migrants à Lyon

actualisé le 04/10/2017 à 10h14

[VIDÉO] Rue89Lyon avait déjà évoqué le fait qu’à Lyon, en cette semaine très protocolaire et internationale (avec un sommet franco-chinois puis un autre franco-italien, impliquant la venue du président Emmanuel Macron), on faisait très opportunément place nette.

Les familles SDF qui s’étaient installées depuis de nombreux mois sous l’autopont, près du musée des Confluences, ont été chassées.

Dans un enregistement par Quotidien, on entend une voix attribuée à un policier, qui explique que, pour le passage du convoi du président de la République, il a fallu demander à des migrants présents sur l’esplanade Nelson Mandela de retirer leurs tentes.

Les propos enregistrés sont ci-après retranscrits :

« Il faut qu’ils les cachent. On ne leur demande pas de partir. On leur demande de replier les tentes, s’ils peuvent les dissimuler au maximum. Là, vous avez un Président qui passe, c’est pas… [Il ne termine pas sa phrase, ndlr]. Donc essayez d’être le plus discret possible. Je sais bien que tout est dans le visuel mais malheureusement, c’est comme ça. »

Lire la suite sur lelab.europ1.fr.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. 229 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 901 visites. 3 commentaires.