A la une 

Séance de rattrapage de l’actu du mois d’août à Lyon

Vous rentrez de vacances et vous avez décroché de l’actualité ? Voici ce que vous avez peut-être manqué durant le mois d’août à Lyon.

 

Lundi 7 août : la stèle des enfants d’Izieu découverte saccagée

La stèle vandalisée des Enfants d'Izieu. Photo prise le 30 août 2017. ©LB/Rue89Lyon

La stèle vandalisée des Enfants d’Izieu. Photo prise le 30 août 2017. ©LB/Rue89Lyon

La stèle, à la mémoire des enfants de la maison d’Izieu déportés en 1944, est située dans un jardin à proximité du Centre d’histoire de la résistance et de la déportation (CHRD – Lyon 7e). Elle a été complètement vandalisée. La Ville de Lyon a porté plainte tout comme l’association des Fils et filles de déportés juifs de France dont le président estime qu’il s’agit « d’une profanation » et d’un « acte antisémite ». Le président de la République Emmanuel Macron a dénoncé de son côté un « acte indigne et lâche ». Pour l’heure, on ne sait encore rien du ou des auteurs.

Mardi 8 août : Michel Mercier renonce au Conseil Constitutionnel

Photomontage Christophe Chelmis

Photomontage Christophe Chelmis

L’ancien président du Conseil général du Rhône et ministre de la justice Michel Mercier, devait intégrer le Conseil Constitutionnel. Actuellement sénateur du Rhône, il avait été nommé par Gérard Larcher, président du Sénat, en remplacement de Nicole Belloubet nommée Garde des sceaux.

Quelques jours auparavant, Le Canard Enchaîné révélait qu’une enquête préliminaire pour « détournement de fonds publics » avait été ouverte par le parquet national financier. Michel Mercier a employé ses deux filles en tant qu’assistante parlementaire. La première, de 2003 à 2012, et la seconde de 2012 à 2014 ce qu’il a reconnu. Or, selon l’hebdomadaire, à cette période, cette dernière était pourtant domiciliée à Londres alors qu’elle était censée travailler à Paris. Par ailleurs, il a affirmé devant les enquêteurs que sa fille l’aidait sur des dossiers culturels. À cette période Michel Mercier n’était pourtant plus membre de la commission culture mais bien de celle des lois au Sénat.

Le 8 août, Michel Mercier a annoncé qu’il renonçait finalement à son poste au Conseil Constitutionnel devant les soupçons d’emplois fictifs. Par la suite, le Sénat a été perquisitionné ainsi que le domicile de l’ancien maire de Thizy-les-Bourgs ce mardi 29 août.

Le 4 et le 28 août : pics de pollution à l’ozone (again and again and again)

Episode de pollution à l'ozone mardi 29 août 2017 dans le bassin de Lyon-Nord-Isère. Capture d'écran Air Rhône-Alpes

Episode de pollution à l’ozone mardi 29 août 2017 dans le bassin de Lyon-Nord-Isère. Capture d’écran Air Rhône-Alpes

Deux pics de pollution rien qu’au mois d’août dans l’agglomération lyonnaise. Une situation à laquelle le territoire est malheureusement habitué. Le niveau d’alerte n’a pas été déclenché mardi 29 août, le bassin Lyon Nord-Isère a fait l’objet d’un simple niveau information. En cause : une concentration d’ozone élevée dans l’atmosphère. Le niveau de pollution le plus fort n’a pas été relevé à Lyon mais dans les Mont du Lyonnais et le Beaujolais comme le montre la carte d’Air Rhône-Alpes. Le niveau d’information a été levé mercredi 30 août.

Au début du mois, du 4 au 6 août, un précédent épisode de pollution à l’ozone s’était produit. La préfecture avait là avait également placé l’agglomération en vigilance.

25 août : Évacuation du campement de demandeurs d’asile albanais à la Part-Dieu

Les affaires des familles albanaises qui montent tous les soirs une vingtaine de tentes sur la friche en face des archives départementales du Rhône. ©DR

Les affaires des familles albanaises qui montent tous les soirs une vingtaine de tentes sur la friche en face des archives départementales du Rhône. ©DR

Cinquième expulsion de demandeurs d’asile à Lyon depuis le début de l’année. Quelque 150 personnes, en grande majorité d’origine albanaise, ont été évacuées vendredi 25 août des abords de l’esplanade Mandela devant les Archives départementales dans le quartier de la Part-Dieu. Elles occupaient ce terrain, où la société Dalkia doit débuter des travaux, depuis plusieurs mois. Beaucoup y avaient trouvé refuge après avoir été délogés du parc Bazin dans le 3e arrondissement. Au mois de juin, ils avaient subi une coupure d’eau survenue sur les fontaines de l’esplanade.

Depuis le début de l’année, la Ville de Lyon notamment a fait évacuer plusieurs parcs municipaux et tenté d’empêcher l’installation de nouveaux campements de demandeurs d’asile. Sur ces 150 personnes, dont les procédures administratives ouvrent normalement droit à un hébergement d’urgence, seules une dizaine de familles avec enfants ont obtenu une solution temporaire d’hébergement.

26 août : Le LOU s’impose à Paris en ouverture du Top14

Pour les rencontres du LOU Rugby les virages sont fermés pour réduire la capacité du Matmut Stadium. Photo BE/Rue89Lyon

Pour les rencontres du LOU Rugby les virages sont fermés pour réduire la capacité du Matmut Stadium. © BE/Rue89Lyon

Le LOU sera-t-il ambitieux cette saison ? Le club de rugby lyonnais qui va vivre sa première saison complète dans les murs du Matmut Stadium de Gerland semble avoir les moyens de l’être. Après une saison dernière achevée aux portes de la 6e place, synonyme de phases finales, le club lyonnais avait enfin réussi à se maintenir dans l’élite l’année de sa remontée.

Après un recrutement moins massif que les autres années, il semble poursuivre sur la même dynamique. Le LOU avait notamment battu Toulon sur son terrain en match de préparation. Pour la première journée de Top14 samedi 26 août, le LOU s’est imposé sur le terrain du Stade Français à Paris sur le score de 25 à 16.

Dimanche 27  août : les livreurs de Deliveroo manifestent pour leur rémunération

Livreur Deliveroo à Londres en avrl 2016 CC Môsieur J

Livreur Deliveroo à Londres en avrl 2016 CC Môsieur J

La société de livraison de repas à domicile souhaite désormais les rémunérer uniquement à la course. Pour un tarif de 5 euros la course. Auparavant, selon les conditions en vigueur avant août 2016 s’achevant ce 27 août, les livreurs étaient payés à l’heure à raison de 7 euros en moyenne et entre 2 et 4 euros par course.

À Lyon, comme dans d’autres villes en France, certains se sont rassemblés dimanche 27 août pour contester ces nouvelles dispositions contractuelles. Ils demandent notamment à toucher 7,5 euros par course, la garantie de deux courses minimum par heure et un minimum de 20 euros en heure pleine.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 821 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 757 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 624 visites. Aucun commentaire pour l'instant.