A la une  Société 

Et de cinq. Près de 150 demandeurs d’asile expulsés près de la Part-Dieu

Vendredi 25 août, au matin, les familles installées à proximité de l’esplanade Mandela dans le quartier de la Part-Dieu ont été expulsées. De nationalité albanaise pour la plupart, elles s’étaient pour certaines installées sur ce terrain devant les Archives départementales après leur expulsion du parc Bazin (Lyon 3e). Un parc qu’elles avaient occupé après avoir été une première fois expulsés de ce même terrain.

Au fil du temps, le nombre de personnes avait augmenté sur le campement. Il s’agit de la cinquième expulsion de demandeurs d’asiles installés dans des parcs à Lyon. Cette dernière fait suite à une décision du tribunal administratif de Lyon du 17 août dernier. Le terrain, une friche à proximité de l’esplanade Mandela de l’autre côté de l’avenue Felix Faure, doit faire l’objet de travaux pour le compte de Dalkia à partir du 4 septembre. Le tribunal avait également avancé des problèmes « d’insalubrité, de tranquillité, voire de sécurité publique ».

Ce vendredi 25 août, des grilles ont été posées après l’expulsion tout autour du terrain.

Selon le collectif Agir Migrants Lyon, seules 11 familles avec des enfants en bas âge se sont vues proposer une solution d’hébergement en hôtel pendant 10 jours.

En juin dernier, en pleine canicule, la fontaine à eau de l’esplanade Mandela avait été coupée. La mairie avait invoquée une raison technique. Des habitants du quartier s’étaient émus de leurs conditions de vie et leur avaient apporté de l’eau dans l’attente de la réouverture des points d’eau.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 821 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 757 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 624 visites. Aucun commentaire pour l'instant.