Politique  Société 

En lui offrant un système de recrutement, Laurent Wauquiez soigne (encore) Facebook

actualisé le 03/07/2017 à 19h08

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, voudrait centraliser les offres d’emplois sur son territoire et faire en sorte que les candidats se trouvent sur Facebook. Il a fait appel à une société spécialisée, partenaire du réseau social bleu, sans aucune mise en concurrence, alors qu’il s’agit d’un marché pour lequel les services et les solutions ne manquent pas.

« Le marché a pour objet la création d’une plateforme « emplois et formation Auvergne-Rhône-Alpes » sur Facebook ».

Voilà l’intitulé et l’objet du marché. L’objectif de la Région, toujours dans le document que Rue89Lyon a consulté, est de :

« Rassembler, lister, diffuser des offres d’emploi, de stages et de formation professionnelle de la Région »

Elle entend ainsi permettre aux entreprises qui recrutent de faire connaître leurs offres d’emploi via sa page Facebook et aux candidats de postuler directement depuis le réseau social.

Ce marché n’a pas fait l’objet d’une procédure adaptée, écrit Lyon Capitale. Aucune publicité ni mise en concurrence. La Région a contracté directement avec la société Work4, installée à San Francisco avec un bureau à Paris, spécialisée dans le recrutement sur le fameux réseau social.

Montant du marché : 340 000 euros.

Un cadeau à Facebook ?

Work4, partenaire de Facebook depuis 2010

La société Work4 a été créée en 2010 par le Français Stéphane Le Viet à San Francisco. Elle propose des services aux entreprises pour leur permettre de recruter via Facebook. Elle promet un ciblage très fin pour assurer un affichage des offres aux profils recherchés et une solution de candidature directe via Facebook sans sortir du réseau social. En 2012, elle a ainsi noué un partenariat avec Facebook. Elle indique ainsi bénéficier des développements du réseau social pour améliorer ses solutions. En 2012, un bureau est ouvert à Paris.

Quelle forme prendra cette plateforme ? Une nouvelle page Facebook ? Une appli dédiée ? On ne le sait pas encore. Les solutions proposées par Work4 concernent la création de campagne de publicité ciblée et d’un onglet dédié sur une page Facebook. Elles doivent permettre de cibler aux mieux via les publicités Facebook les profils de candidats adaptés aux offres d’emplois et la création d’un espace dédié pour les publier et les diffuser y compris sur d’autres réseaux sociaux.

Pour la Région, Work4 est la seule à proposer tous ces services réunis.

Dans l’appel d’offre, l’entreprise est présentée comme un « partenaire privilégié » de Facebook. La proximité entre l’entreprise et la Région est affichée depuis quelque temps déjà. Le directeur de sa branche Europe du sud (donc de la France), Laurent Solly, était présent lors du dévoilement du « Campus Numérique ». Cet ancien conseiller de Nicolas Sarkozy le sera de nouveau lundi 3 juillet pour la présentation d’un partenariat entre la Région et Facebook pour étendre la transition numérique de la Région.

Ce marché avec un « partenaire privilégié » de Facebook ressemble un peu à un cadeau, bien emballé.

« On donne zéro euro à Facebook. Ce n’est pas une entreprise affiliée à Facebook », assure-t-on au cabinet de Laurent Wauquiez.

À en croire la Région, elle n’avait pas le choix :

« C’est la seule entreprise à utiliser les outils de Facebook et ses propres technologies pour répondre à nos besoins de créer un guichet unique. Quand une seule société est capable de répondre à cet appel d’offres, on est autorisé à passer par une procédure adaptée », indique-t-on au cabinet de Laurent Wauquiez.

Une étude par un cabinet d’audit aurait également été commandée pour s’assurer de la légitimité d’utiliser une telle procédure. La création de la « plateforme » coûtera 140 000 euros, précise-t-on encore. Les 200 000 euros restants serviront à payer son fonctionnement et sa maintenance.

Facebook se fait payer sa R&D

Facebook investit le secteur des offres d’emplois depuis quelques mois. L’entreprise a d’ailleurs lancé il y a quelques mois Facebook Jobs, un espace dédié à la diffusion des offres d’emploi et permettant aux candidats d’y répondre sans quitter le réseau social.

Facebook développe donc ses propres services. Même si la Région insiste pour dire qu’il ne s’agit pas d’un cadeau fait au géant américain, le réseau social reste directement intéressé par les services développés par des sociétés comme Work4 à partir de ses fonctionnalités.

La Région note ainsi dans son appel d’offres que Work4 est « un partenaire privilégié de Facebook » lui permettant de « bénéficier des développements » du réseau social. Ils avaient d’ailleurs noué un partenariat. La proximité avec le géant américain lui confère un avantage concurrentiel.

La démarche de la collectivité pose alors question. Pourquoi choisir une entreprise qui développe des services à bon compte pour Facebook ? Avec un marché d’un an renouvelable deux fois, c’est 340 000 euros d’argent public donné pour financer de la recherche et développement pour Facebook. Un acteur qui de surcroît n’emploie personne dans la Région.

 

Réagir à cet article
Oups, cette page est prévue pour s'afficher sur un écran de smartphone. Cliquez sur le bouton pour ouvrir l'article sur un écran plus large. Cliquez ici !