Actualité 

Pour sa première enquête à Lyon, Médiacités égratigne le directeur de l’Opéra

actualisé le 11/05/2017 à 20h48

Lancé ce mercredi à Lyon, le site d’information Médiacités a enquêté sur les notes de frais de Serge Dorny, directeur de l’Opéra depuis 2003.

Un #dornyleaks ? D’abord, dans l’article, on entend le directeur du prestigieux lieu expliquer aux élus de la commission « affaires culturelles » de la région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il est attaché à « une utilisation responsable des deniers publics ». Mais dans les faits, Serge Dorny dépenserait en moyenne entre 8000 et 8500 euros par mois, en dehors de sa rémunération.

En mettant la main sur plus de 3500 copies de ses notes de frais, Médiacités a pu relever des dépenses jugées « surprenantes ». Elles proviennent en partie de deux restaurants prestigieux à Lyon, mais aussi à Paris, où l’addition peut parfois s’élever jusqu’à plus de 600 euros. Les hôtels ? Ils sont 5 étoiles et à plus de 400 euros la nuit à Paris.

Le nombre important de voyages entrepris par le directeur de l’opéra est nécessaire à son activité, mais le site affirme que la plupart d’entre eux s’apparentent davantage à des « déplacements sans justification ».

Capture d’écran du site Médiacités.

« Il confond l’argent public de l’Opéra avec ses dépenses privées »

Serge Dorny n’a pas souhaité répondre aux questions de Médiacités ni à celles du Progrès. Le service communication de l’Opéra fait savoir à Rue89Lyon ne pas être en mesure de faire de déclaration pour le moment.

La direction renvoie à un rapport publié par la Chambre régionale des comptes en 2012. Rien d’anormal n’était à signaler quant à ses frais de déplacements sur la période 2005-2009. Néanmoins, certains de son entourage ont bien voulu témoigné.

« Il confond l’argent public de l’Opéra avec ses dépenses privées », a toutefois commenté une de ses collaboratrices.

À noter que le budget de l’Opéra de Lyon s’élève à 37,5 millions d’euros, financé par les subventions de la Ville de Lyon, de la Métropole, de la Région et de l’État.

« Best Opera Company 2017 »

Serge Dorny avait l’objet d’une pétition de la part de salariés et d’administratifs de l’institution culturelle s’opposant à son maintien à la tête de l’Opéra de Lyon en mars 2014.

Ce dossier des notes de frais de Serge Dorny sort publiquement alors que l’Opéra de Lyon vient par ailleurs d’être désigné « Best Opera Company 2017 » (ou en français dans le texte « Meilleure Maison d’Opéra de l’Année 2017 »), lors de la cérémonie des International Opera Awards au Coliseum de Londres, ce dimanche 7 mai.

Un peu plus d’un an après l’enquête qui a porté sur la Villa Gillet et son directeur Guy Walter, cette enquête fait de nouveau mal à un certain microcosme culturel lyonnais souvent considéré comme privilégié.

Le site de Médiacités qui fonctionne sur abonnement promet une enquête par semaine. Bienvenue à eux.

 

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 853 visites. 3 commentaires.