Actualité  Cultures 

Entrée en 6e pour les Intergalactiques, le festival lyonnais de science-fiction

Le festival lyonnais de science-fiction tient sa sixième édition du 21 au 30 avril. Focus sur la programmation cinématographique du festival.

Encadré par sa fameuse Nuit des séries de science-fiction (à la polarité très politique cette année), et le vide-grenier du geek — soit deux gâteries pour mordus d’expériences ultimes combinant pizzas, liquides pétillants divers et fourbis électroniques, si l’on schématise honteusement —, le festival des Intergalactiques déploie en son milieu moult autres trésors.

La science-fiction sur grand écran

À commencer par ses séances cinéma. Une rétrospective de l’anticipation dystopique, des années 1960 à 1990, comprenant des films rares sur grand écran tels que le matriciel et épuré THX 1138de George Lucas, le déprimant La Planète des Singes de Franklin J. Schaffner et le vrombissant La Course à la mort de l’an 2000 signé Paul Bartel. Prouvant au passage que le futur, ce n’était pas mieux avant.


La planète des singes (1968) – trailer

On ne saurait trop vous conseiller de garder des forces pour deux autres séances prodigieuses. D’abord, la soirée Invasion!, avec le chef-d’œuvre de Carpenter, Invasion Los Angeles : l’une des plus belles paraboles jamais tournées sur le pouvoir occulte de la publicité, du fric et des médias, mais aussi la version Kaufman de L’Invasion des profanateurs de sépultures.

Puis, en clôture, le documenteur Punishment Park où Peter Watkins imagine un désert dans lequel des condamnés sont traqués “à la Zaroff” par des forces gouvernementales — Hunger Games avant la lettre, en pire. À cela il faut ajouter un colloque du héros, des tables rondes à foison (dont un prometteur échange Dystopie & Politique avec Norman Spinrad et Jean-Pierre Andrevon). Bref, à la toute fin, vous saurez pour qui voter.

Les Intergalactiques
À la MJC Lumière et aux Cinémas Lumières du 21 au 30 avril
Un festival organisé par AOA Production

Par Vincent Raymond sur Le Petit Bulletin

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Le Petit Bulletin
Le Petit Bulletin
L’hebdo gratuit des spectacles à Lyon
En BREF

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. Aucun commentaire pour l'instant.

Martial Passi, maire PCF de Givors, condamné par la justice pour prise illégale d’intérêts

par Rue89Lyon. 1 335 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Premier pic de pollution à l’ozone de la saison à Lyon et Grenoble

par Rue89Lyon. 1 216 visites. 1 commentaire.