Cultures 

Quais du Polar : quand le fait divers devient roman

actualisé le 02/04/2017 à 14h04

Le fait divers est un matériau de choix pour l’élaboration d’une oeuvre en littérature. Mais le fait divers lui-même, dès la lecture des pages du quotidien matinal, peut se faire roman, dès lors qu’une plume alerte s’en empare.

Patricia Tourancheau est de celles-ci. Longtemps, elle a noirci les feuilles de Libération de ses enquêtes, souvent au long cours, nourries de détails que les autres ne relevaient pas, d’informations qu’elle seule dénichait.

Elle en a fait des livres, aussi, ces dernières années : sur la traque du tueur en série Guy Georges (adapté au cinéma sous le titre L’Affaire SK1), sur le fameux gang des Postiches, qui vaut tous les romans noirs.

Le 36 quai des Orfèvres : entre flics et voyous…

Et ce mois-ci, sur le légendaire 36 quai des Orfèvres, dont les dernières heures sur l’île de la Cité se seront vues rythmées par un procès pour vol de cocaïne en son sein-même… Dans quelques mois, le 36 sera transféré dans le 17e arrondissement de Paris. Et rien ne sera plus pareil.

Retour de David Vann à Quais du Polar.
Révélé par le magistral et outre-sombre Sukkwan Island (Prix Médicis étranger 2010), David Vann revient avec Aquarium, roman apaisé d’une déchirure familiale recousue. Il est de nouveau l’invité de Quais du Polar, retrouvez son interview par le Petit Bulletin.

Pour Patricia Tourancheau non plus, qui a arpenté ses couloirs des années durant, depuis 1990, pour le compte de Libé qu’elle a comme beaucoup quitté, rejoignant l’équipe du pure player Les Jours, concevant ses reportages comme des séries : longs, s’intéressant à la psychologie des personnages, les côtoyant sur la durée. Le format parfait pour sa prose.

Le 36 : histoires de poulets, d’indics et de tueurs en série (en… 36 chapitres !) paru au Seuil, est l’une de ses séries conçues pour le site. Une enquête et un polar où tout est vrai, qui conte un monde révolu d’enquêteurs légendaires, d’indics, de bandits mythiques (on croise Mesrine) et d’un chanteur qui aimait (boire avec) les flics, Serge Gainsbourg.

  • L’heure du crime : ces faits divers qui deviennent des romans
    Discussion avec Patricia Tourancheau, Ivan Jablonka et Harold Cobert, animée par Alice Géraud
    À L’Hôtel de Ville à 11h30
  • L’Affaire SK1, de Frédéric Tillier, présenté par Patricia Tourancheau
    Au Pathé Bellecour le vendredi 31 mars à 19h45

Retrouvez toute la programmation du festival : Quais du Polar

Par Sébastien Broquet Petit-Bulletin.fr

Partager cet article