Actualité 

Après l’avoir louée au LOU, la Ville de Lyon récupère la piscine de Gerland

La Ville de Lyon va reprendre possession gratuitement de la piscine d’été de Gerland. Et ce pour les trois étés à venir. En revanche, pour les vestiaires et les courts de tennis attenants elle devra dédommager le club de rugby du LOU.

La décision avait été annoncée en septembre 2016. Elle est désormais effective depuis la séance du conseil municipal de la ville de Lyon ce lundi 27 mars. La municipalité va reprendre possession de la piscine de Gerland jusqu’au 31 décembre 2019. Soit pour les étés 2017, 2018 et 2019.

En juillet 2016 elle s’était pourtant débarrassée dans un premier temps du vieil équipement. Invoquant notamment de lourds travaux de rénovation, la Ville l’avait inclus dans le périmètre du bail signé avec le LOU Rugby. Locataire du stade de Gerland quitté par l’Olympique Lyonnais, le club de rugby n’avait jamais caché qu’il ne savait qu’en faire. La piscine avait alors vécu son dernier été, pensait-on.

Pétitions, pression des élus d’opposition et écologistes avaient répondu à la décision de Gérard Collomb. À la rentrée de septembre 2016, le maire revenait finalement sur la décision. Avec une surprise : l’annonce de la construction d’une nouvelle piscine dans le quartier. Dans l’attente, celle de Gerland rouvrirait tous les étés. Elle devrait même être rénovée mais « sans grands travaux » selon le maire.

80 000 euros par été pour les vestiaires et les courts de tennis

Après l’avoir mis à la disposition du club de rugby, ce dernier rétrocède donc à la Ville la piscine de Gerland. Et ce gratuitement. Mais l’opération n’est pas totalement blanche pour la municipalité. Pour l’utilisation des vestiaires, d’un terrain et des courts de tennis, elle devra verser près de 80 000 euros par été au club de rugby.

Lors de la séance du conseil municipal, les élus d’opposition Les Républicains et UDI ont voté favorablement tout en regrettant « une redevance 40 % plus chère que celle payée par le LOU pour la totalité du terrain, stade compris », rapporte Le Progrès.

Yann Cucherat, adjoint aux sports, a lui souligné que la Ville pouvait ainsi « maintenir l’offre de piscine, alors que ce n’était pas prévu initialement ». Le plan piscine 2014-2020 n’impliquait toutefois aucune fermeture de piscine ni construction de nouveaux équipements.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

A Lyon, deuxième journée contre la loi travail 2 : une vraie manif mais une mobilisation qui marque le pas

par Rue89Lyon. 3 025 visites. 1 commentaire.

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 920 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 774 visites. 1 commentaire.