Actualité  Politique  Société 

À Vaulx-en-Velin, François Hollande attendu par les profs mais snobé par Gérard Collomb

actualisé le 22/03/2017 à 15h10

Une des étapes de son petit tour de France. François Hollande se rendra à Vaulx-en-Velin ce mardi 21 mars, accompagné de la ministre à l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem. Ils doivent y célébrer les « 40 ans de la politique de la ville ». Ils sont attendus de pied ferme par les enseignants de la banlieue lyonnaise.

Dans son marathon d’adieux, François Hollande fera étape à Vaulx-en-Velin, dans l’Est lyonnais.

Une journée chargée en perspective : après une déambulation dans les rues à la rencontre des citoyens, il sera en duplex avec l’astronaute Thomas Pesquet, en direct de l’ISS, au Planétarium de la ville.

Accompagné de la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem, le chef de l’Etat inaugurera l’école primaire René Beauverie. C’est le premier établissement scolaire construit en dur sur la commune depuis 30 ans

Occasion en or pour les enseignants grévistes

Si François Hollande et sa ministre seront accueillis par Hélène Geoffroy, ancienne maire de Vaulx-en-Velin qui a quitté sa fonction pour rejoindre le gouvernement et devenir secrétaire d’Etat à la Ville, un autre comité d’accueil se prépare. Les professeurs des lycées et collèges de l’agglomération comptent profiter de la présence des deux élus pour faire entendre leur mécontentement.

Le personnel du lycée Doisneau en a d’ailleurs profité pour demander une audience auprès du président et de la ministre de l’Education. Dans un communiqué du 20 mars, les personnels grévistes écrivent :

« Si la jeunesse était une des priorités du quinquennat de M. Hollande, force est de constater que les élèves de notre lycée ne voient toujours rien venir. Ces jeunes vivent comme une injustice la situation qui est faite à leur établissement. »

La Ligue des droits de l’Homme de Villeurbanne se joint à ce mouvement et dénonce dans une déclaration du 18 mars une baisse de moyens et des effectifs de classe en constante augmentation.

Depuis deux semaines, une série de grèves touchent les lycées de la banlieue lyonnais (Doisneau à Vaulx-en-Velin, Marc Séguin à Vénissieux). Les revendications portent également sur le manque d’aides aux écoles et collèges classés REP+.

Pendant ce temps, Gérard Collomb s’exile à Paris

Le chef de l’Etat ne risque pas de croiser la route du président de la Métropole de Lyon. En effet, il sera à Paris pour honorer plusieurs rendez-vous, selon Le Progrès. Il participera notamment aux 50 ans du groupe Ogic (filiale de Norbert Dentressangle) et à une visite privée d’une exposition au Centre Pompidou.

Gérard Collomb n’a jamais eu beaucoup d’égards pour les ministres du gouvernement de François Hollande, prompt à tenir un rôle critique et distancié par rapport aux instances nationales et « parisiennes », qu’elles appartiennent à sa famille politique ou non. Fervent macroniste, il est actuellement plus occupé par la campagne du candidat hors PS.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon

Premier pure player d’informations lyonnais.
100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

Label Market « Jaquette et diamant » : le bon son de Lyon en circuit court

par Bertrand Enjalbal. 292 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Écoles occupées à Lyon : « Ce n’est pas à nous, parents, de pallier les carences de l’État »

par Thomas Sévignon. 1 324 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon, les anti-IVG tentent de se remobiliser

par Laurent Burlet. 1 913 visites. Aucun commentaire pour l'instant.