Actualité  Mutations urbaines 

Part-Dieu : la prochaine tour de 170 mètres est espérée pour 2022

actualisé le 20/03/2017 à 17h22

C’est le prochain gratte-ciel lyonnais : la tour du Two Lyon. Il comprend notamment une tour de 170 mètres de hauteur, soit quasiment l’équivalent de la tour InCity (sans son mât). Les travaux devraient débuter en 2018.

Ce gratte-ciel était espéré d’ici 2020, il sera au mieux livré en 2022.

Vendredi dernier, Vinci a annoncé avoir déposé le permis de construire pour le projet immobilier « Two Lyon » dans le quartier de la Part-Dieu. Cet ensemble de deux immeubles dont une tour de près de 170 mètres de haut pour une quarantaine d’étages, sera situé au sud de la place Béraudier devant la gare. Il s’élèvera à l’emplacement actuel des hôtels Athena et Novotel.

L’immeuble « taille basse » à côté de la tour sera ainsi un hôtel quatre étoiles d’environ 170 chambres. Sa hauteur devrait être équivalente à celles des bâtiments actuels. Il sera donc à l’ombre de la prochaine grande tour de Lyon qui accueillera bureaux, services mais aussi des commerces en rez-de-chaussée selon le concept du « socle actif ». Sur les 80 000 m2 de surface totale annoncée près de 66 000 resteront malgré tout réservés aux bureaux.

C’est l’architecte Dominique Perrault, à qui l’on doit la BNF à Paris, qui a dessiné les futurs bâtiments. Son coût global est compris entre 500 et 600 millions d’euros.

Ce projet fait partie des aménagements en cours dans le quartier de la Part-Dieu qui se transforme.  Le travaux ont commencé pour le Sky 56 plus au sud du quartier et sont presque terminé pour le Silex 1 rue des Cuirassiers derrière la Bibliothèque Municipale.

>> Plus de détails sur le projet en cours : « La Part-Dieu, la skyline à tout prix »

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon

Premier pure player d’informations lyonnais.
100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

Label Market « Jaquette et diamant » : le bon son de Lyon en circuit court

par Bertrand Enjalbal. 292 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Écoles occupées à Lyon : « Ce n’est pas à nous, parents, de pallier les carences de l’État »

par Thomas Sévignon. 1 324 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon, les anti-IVG tentent de se remobiliser

par Laurent Burlet. 1 913 visites. Aucun commentaire pour l'instant.