Actualité 

Le futur mariage du Père Gréa relancera-t-il le débat sur le célibat des curés ?

actualisé le 22/02/2017 à 12h13

« Il y a quelques temps, j’ai commencé à construire une relation avec une femme avec laquelle je pense que Dieu m’appelle a vivre. Je découvre une joie insoupçonnée qui me semble dans la continuité de ce que j’ai vécu jusque là en me donnant corps et âme à votre service.

J’ai souhaité être en vérité avec l’Eglise en disant ma joie d’être prêtre et mon désir de me marier. »

Dans un courrier publié ce dimanche sur le site de la paroisse lyonnaise dans laquelle il officiait jusque là en tant que prêtre, David Gréa raconte le bouleversement qu’il est en train de vivre. C’est à dire une histoire d’amour avec une femme, qui l’éloigne donc de son ministère.

Le curé en passe de rendre sa soutane signifie avoir discuté de sa situation avec le cardinal Barbarin mais aussi avec le pape François. Il vient donc d’être déchargé de ses fonctions, annonce-t-il aux fidèles de l’église « Lyon Centre Sainte-Blandine » dans laquelle il disait la messe depuis six ans.

Le Père Gréa est bien connu à Lyon et au-delà, notamment pour avoir voulu activement moderniser l’image de l’Église, en lançant des messes musicales, avec le groupe de « pop louange » Glorious.

Lors de la sortie au cinéma du dernier épisode de Star Wars, en 2015, le père Gréa avait participé à l’opération de com’ générale sur les réseaux sociaux, en se munissant du fameux sabre laser.

Il avait également été à l’initiative d’un hackaton à Lyon, en mai 2015, duquel était notamment sorti l’idée d’une appli « pour mieux vivre sa foi ».

En 2015, ce même curé avait pris la parole sur le site de sa paroisse pour s’expliquer au sujet de soupçons d’agression sexuelle et d’exhibition portés à son encontre.

Le choix du célibat… ou pas ?

L’annonce faite aux paroissiens ce dimanche aurait provoqué quelques larmes, raconte Le Progrès.

Sur les réseaux sociaux, le débat autour du « célibat » des prêtres a refait surface. Une ancienne communicante du diocèse, partisane de ce principe, a notamment publié dimanche soir :

« Prières ce soir particulièrement pour tous les prêtres qui aiment leur célibat parce qu’il a du sens, et qui sans le dire, se sentent blessés par tous les commentaires plus ou moins inspirés sur l’inanité supposée de leur choix. »

Après avoir lu la lettre de David Gréa pendant la messe de ce dimanche, le vicaire général Patrick Rollin a déclaré :

«C’est un temps difficile pour notre Église»

Avant d’avancer :

« Mais gardons gravé dans notre cœur cet appel du Seigneur à dépasser nos amertumes, nos rancunes, nos peurs.»

Le cardinal Barbarin doit rencontrer les paroissiens le 5 mars prochain et célébrera deux messes à Sainte Blandine, indique le diocèse.

 

Partager cet article