A la une  Société 

Jean-Michel Aulas veut faire venir des Chinois au Parc OL

Ça y est, Jean-Michel Aulas vient d’officialiser la cession de 20% du capital de son club à un fonds chinois. Un fonds d’investissement chinois détient désormais 20% de OL Groupe, la société qui possède l’Olympique Lyonnais.

JMA récupère 100 millions d’euros d’argent frais dans l’opération.

Cet argent servira principalement à participer au désendettement du groupe et à abaisser les frais financiers. Le président lyonnais, souvent prompt à critiquer les capitaux étrangers du Paris Saint-Germain ou les avantages fiscaux de Monaco, a donc vendu une partie du capital de la holding qui possède son club à des investisseurs étrangers.

Mais il s’en défend : ce sont de « vrais » investisseurs, pas des fonds étatiques qui renflouent régulièrement les comptes.

Le fonds chinois en question, IDG, ne rentre a priori pas dans cette catégorie même si la Chine a lancé un vaste programme de développement du football. Il œuvre pour l’heure dans différents domaines.

« Il possède des intérêts diversifiés (santé, médias, culture, tourisme) et a notamment investi dans le géant Baidu, le « Google chinois ». Il est présent dans le sport depuis seize ans avec des investissements dans les droits de diffusion, les services et le conseil en événements », apprend-on de l’AFP.

Augmenter le « revenu par siège »

À travers cette ouverture du capital, le club cherche aussi à pénétrer un nouveau marché pour développer et son activité et remplir son stade. Cette ouverture de capital s’accompagne également d’une opération de joint venture.

Une nouvelle société verra ainsi le jour. Nommée Beijing Lyon Xingzhi Sports Culture et détenue à 45% par le club et à 55% par le fonds IDG, elle aura notamment pour missions de :

« créer et développer des écoles de football ou des centres d’entraînement, établir des partenariats avec des sociétés locales ; vendre et promouvoir la vente de billets pour les matchs de l’OL à des touristes chinois; proposer des services d’ «hospitality » liés aux matchs de l’OL et au Grand Stade », indiquait le club en août dernier.
Augmenter le « revenu par siège » est une des priorités du club avec son nouveau stade. Une enceinte qu’a voulue le président de l’OL notamment pour augmenter les places en loges et VIP.
Une enceinte qui n’est d’ailleurs pas souvent pleine, même lors de matchs européens. Un stade où beaucoup d’activités sont payantes comme les matchs de l’équipe féminine et qui vient aussi d’installer des bornes de pari.
Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 725 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 739 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 618 visites. Aucun commentaire pour l'instant.