Actualité  Environnement 

Les vieux véhicules au garage pendant le pic de pollution à Grenoble : un coup de com’ ?

actualisé le 13/12/2016 à 08h30

Alors qu’à Lyon, la circulation alternée a été levé malgré le pic de pollution qui continue, la préfecture de l’Isère teste depuis samedi un nouveau dispositif de restriction de circulation à Grenoble. Pour ce mardi, les mesures ont été renforcées.

Les deux principales agglomérations de Rhône-Alpes font face à un même épisode de pollution, même si Lyon est touchée depuis presque deux semaines contre une semaine pour Grenoble.

Le dispositif mis en place samedi et qui continue ce lundi comporte divers mesures. La principale concerne les « vieux véhicules ».

Dans un communiqué, la préfecture de l’Isère annonce que certains sont interdits de circuler sur l’ensemble des 49 communes de la métropole de Grenoble :

• Les véhicules légers et utilitaires immatriculés avant le 1er janvier 1997

• Les poids lourds, bus et autocars immatriculés avant le 1er octobre 2001

• Les deux-roues immatriculés avant le 1er juin 2000

Pas de verbalisations avant 2017

Cependant, la mesure ne concerne que les habitants de la Métropole.

Et tout le monde n’est pas inquiété par ce dispositif. Des dérogations sont ainsi accordées, notamment aux machines agricoles, aux conducteurs handicapés, aux transports alimentaires ou d’hydrocarbure.

Finalement, seuls 4% des véhicules grenoblois sont impactés par la mesure.

Par ailleurs, les gendarmes ne verbaliseront aucun Grenoblois avant le 1er janvier 2017. La mesure n’est pour l’instant que pédagogique, les forces de l’ordre distribuant des tracts explicatifs sur le dispositif du « Certificat qualité de l’air ».

Dans un peu moins d’un mois, sur chaque pare-brise grenoblois, on devra trouver une vignette indiquant notamment l’année de mise en circulation des véhicules. La vidéo ci-dessous explique le fonctionnement de ce système, que le Ministère de l’environnement souhaite étendre à l’ensemble du pays :

De nouveaux véhicules « invités » à rester au garage

Jusque là, le dispositif mis en place de samedi à lundi sentait fortement le coup de com’. C’est un peu moins le cas pour mardi puisque les mesures ont été renforcées.
Les restrictions de circulations concerneront désormais un véhicule sur quatre (26 %).
Les véhicules munis des certificats « qualité de l’air » numérotés 4 et 5 sont ainsi « invités » à rester au garage.

Ce sont les voitures diesel de plus de 10 ans, les poids lourds et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009 et les deux-roues immatriculés avant le 1er juillet 2004.
Cette fois-ci, en contrepartie, les transports en commun et les vélos en libre-service seront gratuits.

Mais toujours aucune verbalisation n’est prévue.

> Article mis à jour le 12/12 à 19h avec les nouvelles restrictions de circulations pour le mardi 13 décembre

Partager cet article