Actualité 

A Lyon comme à Vaulx-en-Velin, des collectes et une occupation pour des enfants SDF

Ce 20 novembre, on célébrera le 27ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant. C’est autour de cette date symbolique que le collectif « Jamais sans toit » a décidé de se mobiliser, comme chaque année, pour alerter sur ces situations d’enfants SDF et récolter de l’argent, de la nourriture et autres. Avec, comme finalité, une fois de plus, de pousser la préfecture du Rhône à trouver des solutions d’hébergement.

Fortement implanté à Vaulx-en-Velin et dans les 7ème et 1er arrondissement de Lyon, le collectif d’enseignants et parents d’élèves insiste sur le fait que des « dizaines d’enfants » dorment dans la rue alors que le plan froid a été déclenché depuis le 1er novembre par la préfecture.

Si une dizaine de familles ont été relogées suite à l’occupation de l’école Gilbert Dru à la Guillotière, une occupation est toujours en cours (depuis le 4 novembre) au collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin pour mettre à l’abri trois familles.

Très prosaïquement, des collectes ou « goûters solidaires » sont organisés dans les établissements scolaires fortement concernés par la question :

  • lundi 14 novembre à 16 heures 30 dans les écoles Anton Makarenko et Grandclément de Vaulx-en-Velin.
  • jeudi 17 novembre dans les écoles Mazenod et Antoine Charial (Lyon 3ème) mais aussi à l’école Jean-Pierre Veyet et au collège Georges Clemenceau (Lyon 7ème)

Des temps plus festifs auront également aussi lieu :

  • mercredi 16 novembre : un concert de Reno Bistan à 18 heures.
  • jeudi 17 novembre : une soirée « soupe populaire et auberge espagnole » au collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin.
  • vendredi 18 novembre : une « soirée crêpes » à l’école Jean Vilar de Vaulx-en-Velin.

Une vingtaine d’enfants SDF dans une (autre) école de la Guillotière

A titre d’exemples, le collectif de l’école Veyet, dans le 7ème arrondissement, a recensé une vingtaine d’enfants inscrits à l’école qui dorment à la rue. Ce qui représente 11 familles.

Dans leur communiqué, qui annonce l’organisation de leur « goûter solidaire », les parents et enseignants écrivent :

« Ce sont entre 20 et 30 enfants qui quittent chaque soir l’école pour « rentrer » dans la rue alors que leurs camarades, nos enfants, retrouvent la chaleur de leur foyer. En dehors de toute considération politique, il est de notre devoir citoyen et humain de venir en aide à ces familles qui vivent dans des conditions d’extrême vulnérabilité. Nous avons alerté les pouvoirs publics pour qu’ils sortent ces familles des dangers et du froid de la rue au plus vite et nous souhaitons informer nos voisins et concitoyens de la réalité de ces familles au sein de notre école. »

Les fonds recueillis, comme dans les autres écoles, serviront pour « aider ponctuellement ces familles » (sous la forme de nuitées d’hôtel) ainsi que « pour acheter des vêtements chauds, des couvertures ou des sacs de couchage ».

Les occupations de ces écoles primaires et maternelles ne sont pas encore à l’ordre du jour.

Deux tentes du campement de quelques heures qui a été dressé devant les grilles de la préfecture du Rhône ce 10 décembre. ©Guillaume Bernard/Rue89Lyon

Deux tentes du campement qui a été dressé par le collectif « Jamais sans toit » le 10 décembre 2012 devant les grilles de la préfecture du Rhône, déjà pour dénoncer la situation des enfants SDF. ©Guillaume Bernard/Rue89Lyon

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 519 visites. 1 commentaire.