A la une 

Pour voir jouer les féminines ou les jeunes de l’OL, il faut désormais payer

Jean-Michel Aulas, président de l’Olympique Lyonnais, l’a annoncé la semaine dernière. Désormais il faudra payer pour assister aux matchs de l’OL féminin ou de Youth League (la Ligue des Champions des équipes des moins de 19 ans) sur le terrain d’honneur du (prenez votre élan) Groupama OL Training Center, le centre d’entraînement de l’OL.

La mesure sera effective à partir du 18 octobre. Le prix des places devrait se situer entre 2,5 euros et 5 euros. Le petite stade, qui accueille le public lors des entraînements de l’OL masculin ouverts au public, dispose de 1500 places.

C’est dans cette enceinte que se déroulent les matches de la section professionnelle féminine de l’OL et des moins de 19 ans en Youth League, gratuitement jusqu’à lors pour le public.

Il fait partie du tout nouveau centre d’entraînement des équipes professionnelles de l’OL inauguré officiellement lundi 10 octobre.

La logique de « l’outil » et la fin de la main courante

Si payer pour assister à des matchs d’une équipe professionnelle peut sembler logique, la mesure n’en demeure pas moins fortea u moins symboliquement. Concernant des matchs de jeunes encore en formation, même pour une compétition européenne, elle reste contraire aux habitudes. Jean-Michel Aulas semble très à l’aise avec cette décision.

Une volonté de rentabiliser au plus vite son nouveau Parc OL ? Oui, mais il ne faut pas le dire ainsi. Alors dans Le Progrès et dans un bel exercice de communication, il estime qu’il s’agit plutôt de « donner une identification au site qui va proposer des activités diverses ».

Et il poursuit :

« On apporte des services complémentaires à un public dont on sait qu’il peut aussi se déplacer en famille et chercher à avoir une après-midi complète autour d’un match. Il reste des choses à finaliser, mais on avance »

Entre les lignes, le message est assez clair : dès que vous mettrez les pieds au Parc OL vous devrez payer pour tout ce qui est proposé sur place. A travers cette mesure, on mesure bien la fin du « terrain annexe », ce petit terrain d’entraînement situé aux abords du stade principal où on vient voir le dimanche les matchs des jeunes ou des féminines derrière la main courante.

Désormais tous ces équipement sont au sein d’un « outil », le Parc OL, est tout ce qui s’y passe est payant.

Le site Olympique et Lyonnais note par ailleurs une possible perte d’attractivité pour les matchs de ces deux équipes qui drainent encore peu de public (l’équipe féminine de l’OL jouant ses grandes rencontres notamment européennes dans le grand stade du Parc OL).

Il indique également que cette mesure serait justifiée par la volonté du club de pouvoir comptabiliser le nombre d’entrées (impossible à faire sans faire payer ?) mais surtout d’amortir les es coûts de sécurité et d’organisation.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 519 visites. 1 commentaire.