Économie 

Le marché de l’immobilier repart à la hausse en France grâce… à Lyon notamment

actualisé le 06/10/2016 à 10h32

Les spécialistes et professionnels parlent de « parenthèse enchantée » sur le secteur de l’immobilier ancien.

Les taux d’intérêt d’emprunts ont rarement été aussi bas et encouragent les acheteurs à se lancer. Voilà, la principale explication à cette embellie sur le marché de l’immobilier. Les délais des transactions baissent également encourageant les vendeurs à céder leurs biens. Ainsi, les volumes de ventes sont plus importants.

Le réseau Guy Hoquet constate une hausse de 16% des ventes entre juin et septembre dans ses agences par rapport à la même période l’an dernier, quand Century 21 affiche + 9% de ventes et Laforêt + 14% par rapport à 2015.

Des taux d’intérêt qui baissent, des ventes qui augmentent et des prix au m2  qui repartent à la hausse mais de façon contenue selon les professionnels du secteur.

Ces prix à la hausse sont notamment le fait de certaines grandes villes particulièrement dynamiques qui tirent le marché. Parmi elles, selon le réseau MeilleursAgents.com, Paris bien entendu mais surtout Lyon, Bordeaux ou encore Nantes. Des villes relativement jeunes, qui attirent de nouveaux habitants et au pouvoir d’achat plus élevé que la moyenne nationale.

C’est à Lyon que le réseau qui met en relation particuliers et agences immobilières enregistre la plus forte hausse du prix au m2 de son baromètre : 3,5% depuis le début de l’année (+4% depuis un an). Pour un appartement ancien (de plus de 5 ans), il se négocie actuellement en moyenne à 3300 euros le m2 contre 3600 euros le m2 pour une maison.

Sans surprise à Lyon, le prix moyen au m2 le plus bas se retrouve dans les 8e et 9e arrondissements. Les arrondissements les plus « chers » pour l’immobilier ancien restent les 1er, 2e et 6e arrondissements. Dans le détail, selon les estimations au 1er octobre de MeilleursAgents.com, cela donne un prix moyen au m2  :

  • 1er arrondissement : 3622 euros pour un appartement (3817 euros pour une maison)
  • 2e arrondissement : 4023 euros (3142euros)
  • 3e arrondissement : 3306 euros (4136 euros)
  • 4e arrondissement : 3596 euros (4180 euros)
  • 5e arrondissement : 3142 euros (4180 euros)
  • 6e arrondissement : 3956 euros
  • 7e arrondissement : 3219 euros / (3224 euros)
  • 8e arrondissement : 2793 euros / (3294 euros)
  • 9e arrondissement : 2801 euros / (2863 euros)

Le réseau estime par ailleurs à 57 jours en moyenne le délai de vente moyen sur Lyon. Une ville où 44% des ménages résidents sont en capacité d’acheter un bien de 60m2

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 984 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 393 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. 207 visites. Aucun commentaire pour l'instant.