Actualité  Cultures 

Biennale de la danse et fête des lumières : pas d’annulation mais beaucoup de modifications

actualisé le 08/09/2016 à 22h23

La mairie de Lyon a annoncé la nouvelle ce mercredi 24 août. Dans un communiqué elle indique que « pour des raisons de sécurité », le défilé de la biennale de la danse prévu le 18 septembre prochain se tiendrait cette année dans le stade de Gerland. La fête des Lumières sera, elle, « adaptée ».

Cette grande parade de troupes de danse, qui réunissent des amateurs de toute la région, déambule traditionnellement en ouverture de la biennale en septembre, rue de la République, des Terreaux à la place Bellecour où se tient le final.

« Il nous était impossible de sécuriser la place sauf à faire une fan-zone. Nous n’avions ni les moyens humais ni les moyens financiers », a indiqué à Lyon Capitale Jean-Luc Sécheresse adjoint à la sécurité.

Réservation obligatoire par internet pour y assister

Une décision commune entre l’organisation de la biennale, la mairie et la préfecture même si cette dernière avait indiqué dans un premier temps ne pas avoir été consultée.

Le défilé devra donc être repensé du fait de son nouveau lieu d’accueil. Ainsi, des chars du défilé ont dû être rabotés afin de pouvoir entrer dans l’enceinte du stade de Gerland. Lors de la conférence de presse mercredi 24 août, la mairie et l’organisation de la biennale ont indiqué que les troupes ne seraient pas plus de deux à défiler simultanément dans le stade.

L’accès pour le public aussi sera grandement revu. La mairie indique ainsi que pour assister à ce défilé nouvelle version il faudra obligatoirement réserver sa place (gratuite) par internet sur le site de la biennale à partir du 7 septembre. Il n’y aura donc que 40 000 spectateurs environ alors que son trajet habituel en attire bien plus dans les rues de Lyon. Pour ceux qui ne pourront avoir de place, les organisateurs ont indiqué que France 3 diffuserait le défilé en direct.

Ce déménagement au stade de Gerland pour mieux assurer la sécurité de l’évènement entraîne un important recours à des agents de sécurité. Un coût supplémentaire pour la mairie, qui n’a pas donné de chiffre précis mercredi 24 août. Jean-Yves Sécheresse espère qu’il sera partagé et appelle « les partenaires de la biennale à mettre la main à la poche ».

Et la fête des Lumières ?

Dans son communiqué, la mairie de Lyon insiste sur la volonté de maintenir le défilé malgré le contexte d’état d’urgence et de surveillance renforcée. On se souvient que les attentats de novembre 2015 à Paris avaient entraîné l’annulation de la fête des Lumières le mois suivant.

La question n’a pas manqué d’être posée hier lors de la conférence de presse. La fête des Lumières 2016 est maintenue pour l’heure selon la mairie de Lyon mais devrait connaître des « adaptations ».

« La question sera plutôt : comment faire un grand rendez-vous qui garde l’essence de cette fête et qui soit sécurisé », selon Georges Képénékian adjoint à la culture rapporte Le Progrès.

Pour l’heure, aucune indication plus précise sur ces adaptations. L’évènement, disséminé dans toute la ville autour de quelques grands lieux de concentration de public, est encore plus complexe à sécuriser.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 984 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 393 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. 207 visites. Aucun commentaire pour l'instant.