Le back-office
Le blog de la rédaction, toute la tambouille qui nous fait vivre et peut vous intéresser. Des opérations spéciales vous sont proposées régulièrement.
Blogs  Cultures  Le back-office 

Playlist d’été par la rédac de Rue89Lyon

actualisé le 08/09/2016 à 22h42

Une sélection musicale pour passer l’été proprement sans se vautrer dans le « tube de l’été » et sa chorégraphie embarrassante.

Dans cette playlist vous trouverez en vrac quelques vieux trucs, d’autres plus contemporains, des Lyonnais, des artistes qui passeront bientôt en concert à Lyon ou qui sont passés nous voir cette année. Et des péchés mignons de la rédaction. Pour le plaisir de vos cages à miel.

 

  • « Commissioning a symphony in C » de Cake.
    Parce que l’été on pardonne beaucoup de choses, même des sons de trompette. Surtout quand c’est fait par des barbus à casquette hipsters avant l’heure.
  • « Quel bel avenir » de Starshooter. Parce que l’été on croit en l’avenir malgré tout, malgré les nuages qu’on fait mine de ne pas voir et malgré la rentrée qui se profile.
  • « 24 hour party people » des Happy Monday. Manchester, c’est plus fort que toi. Alors tais-toi et danse.
  • « Dying City » de Frustration. Ils nous avaient fait bien transpirer en mai 2015 au Marché Gare. Leur prochain album paraîtra en octobre et on espère qu’ils repasseront nous voir. Parce que ce sont eux les boss du synthé-punk français.
  • « She will » de Savages. On se souvient de leur beau concert à l’Épicerie Moderne cet hiver. Alors ce morceau issu de leur premier album n’est pas vraiment ambiance rosé pamplemousse mais dans l’été on a toujours un petit coup de mou.
  • « Un été » de Claude Nougaro. On vous a déjà dit qu’on avait un Toulousain infiltré dans nos locaux ? Par ailleurs, on a tous donné rendez-vous à une Paquita ou un bel étranger un soir d’été. On se souvient encore de son prénom et de son visage. Ne mentez pas, on vous voit sourire.
  • « Chocolate Drops » d’Iggy Pop. Un soir d’été doux et chaud, en bord de mer ou sur votre terrasse, passez-vous ce morceau. Et dites-nous qu’on a eu tort. On attend.
  • « Les femmes ça fait pédé » de Régine : Voilà Gainsbourg qui écrit un petit titre à Régine, à la va-vite et sans se fouler. Personne ne pouvait chanter ça mieux qu’elle.
  • « Samak » de Chassol : L’une des plus belles rencontres de Nuits Sonores 2016. Bien vue, Laurent Garnier, cette invitation faite à Thomas Chassol.
  • « Who » par Animali : Des lyonnais spécialisés dans les sons psychédéliques et addictifs.
  • « La vie fait ce qu’elle veut » de Hubert Mounier. Bon vent à toi, cousin.
  • « I can change » par LCD Soundsystem : Quand James Murphy annonce la reformation en 2016 de LCD Soundsystem, avec un titre de Noël un peu foutage de gueule, eh bien on ré-écoute ça, « I can change », pour constater comme il ment bien.
  • « C’truc » par Les Chevals hongrois. De passage à la Triperie à Lyon cet été, le duo Les Chevals hongrois s’est dépouillé de ses costumes de scène pour se vautrer dans une musique… heu, comment dire. Heu. Vachement bien ?
  • « Translate », Suuns. Si jamais vous deviez penser une demi-seconde à la rentrée, ce serait pour vous projeter dans ce concert, au Marché Gare (le 6 novembre prochain).
  • « À pic » par Françoiz Breut. La dame respire la classe. Les Françoiz Breut sont passés par l’Epicerie Moderne cette année. Coucou.
  • « Customer service » par Jurassic 5. Jurassic 5 est de retour en 2016 avec de la musique dans son jus, comme si le groupe ne nous avait jamais quittés.
  • « J’veux tout j’veux rien » par Adrienne Pauly : Depuis “J’ai fait l’amour avec un con”, Adrienne, faut avouer que l’on se reconnaît parfois dans les futilités que tu marmonnes.
  • « I’m a man », Black Strobe. Parce que ça s’écoute chaque été.
  • « Tuez-les tous » de Ludwig von 88. Ne chipotez pas, du punk festif ça passe toujours bien. Le groupe s’est en plus reformé cette année et, après un petit passage au Hellfest, il sera au Transbordeur en décembre. Petite révision de vacances donc.
  • “The actress that ate Rousseau” par Le Butcherettes. Le groupe americano-mexicain était passé nous voir cet automne au Grrrnd Zero. Il faisait un peu frais sous le hangar ce soir de novembre, mais on garde en tête l’énergie de l’envoutante Teri Gender Bender, chanteuse et leader du groupe, pour attaquer l’été. Et sa cape rouge et légère pour se laisser aller.
  • “Stupid” de Bobby Womack. C’est sur le dernier album de la légende soul produit par Damon Albarn de Blur. On est calme, on boit frais. On est bien.
  • « Pour la peau » de Dominique A. « Ton sang chauffé d’un coup/ Tu le sens cavaler/ Te porter n’importe où/ Te faire faire un peu tout, sans frein ». Ce n’est pas le sens premier de la chanson mais sûrement une belle définition de l’été.
  • « La Nuit américaine » de Lescop. C’est sûrement un peu glaçant. Tentez donc la douche froide avec ce garçon. « Nos deux corps s’entortillent et s’étreignent ». Vous voyez, ça se réchauffe. Il sera de passage au Transbordeur en décembre pour la sortie de son second album.
  • « The Seed (2.0) » de The Roots. Pas très original mais tellement imparable. On met les lunettes de soleil, on part sur la route des vacances. Et on bouge la tête.
  • « Les Tarots » par Elli et Jacno. « Je cherche ta petite gueule dans mon jeu/ Faut-il que je passe aux aveux ? ». Bonne partie de cartes les gens.
  • « Burning love » d’Elvis Presley : Définitivement, c’est l’été. Allez salut.

Bonus track

Comme vous êtes en vacances et que vous avez le temps, prenez 1h30 et regardez le beau concert de PJ Harvey aux Nuits de Fourvière. Arte était là et a tout filmé.

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 574 visites. 1 commentaire.