Cultures 

Trois spots pour une (bonne) Fête de la musique 2016 à Lyon

actualisé le 22/06/2016 à 08h28

Tout le plaisir du 21 juin est dans la déambulation et la surprise, c’est le principe de la Fête de la musique. Malgré tout, pour ceux qui veulent s’assurer du bon son, voici trois spots où il fera bon se poser mardi soir. C’est selon le Petit Bulletin, suivez le guide !

Pethrol © DR

PethroL © DR

ROCK DE CHAMBRE

Quelle star du rock n’a jamais rêvé jouer sur le parvis d’une Chambre de Commerce et d’Industrie ? Pourquoi n’a-t-on jamais pensé — mais qu’avais-tu dans le melon, Malcom McLaren ? — à un Sex Pistols live au NY Stock Exchange ?

L’histoire du rock est faite de malentendus, c’est comme ça. En voilà un de réparé avec cette folie d’un soir au pied de la CCI : au programme, fixé pour la pause déjeuner et l’afterwork : des habitués de nos nouveaux amis À Thou bout d’Chant : Via (chanson pop, jazz, bossanova, blues, rock, reggae… et un guitariste co-sosie de Phil Collins et William Sheller) et les petits jeunes rock de The Weds qui selon la jurisprudence Macron, au vu du lieu et au vu de leur nom, devraient jouer en costume.

Du moins, on espère.

Via, The Weds
Sur le parvis de la CCI de 12h à 14h et de 17h à 19h

SUR UN PLATEAU

Un beau lieu ouvert, la place de Croix Rousse, une programmation montée à base de petits oignons produits en circuit court par le Kraspek et Agend’arts, gens de goûts éclectiques du prog à la chanson (Pethrol, Triskaa, Garmonbozia, Omar et mon accordéon — et non le sien), la certitude que ce sera bien agité mais bien moins que l’Ukraine-Pologne du soir à l’Euro, et ce en dépit de la présence du stoner rock rouennais de Carton, venu tout spécialement.

Un 21 juin sur un (et le) plateau.

Kraspek Myzik + Agend’arts, avec Pethrol, Triskaa, Garmonbozia, Omar et mon accordéon, Carton…
Sur la place de la Croix-Rousse de 17h à 00h30

BAL À FRIRE

Alors que oui, c’est vrai, les groupes locaux avaient jadis parfois tendance à rester au chaud le soir de la fête de la musique (on ne leur jettera pas « la première bière », comme dirait Renaud que le gâchis révulse), eh bien eux sont fidèles aux postes de mémoire tous les ans. Eux ce sont bien sûr (enfin, « bien sûr », on se comprend) Clara Clara, l’insubmersible rafiot de François Virot et de Valérie, concentré d’indé malaisant mais irrésistible, qui ne vit que pour jouer.

C’est aussi Sheik Anorak, noise-rocker souvent sous le radar, au point d’atterrir à Göteborg, Suède. Ajoutons sur ce gâteau fait de sucre et d’acide, l’huile de moteur de Regal (eux ne sont pas d’ici mais émarge chez Born Bad, ce qui vaut asile musical partout) et surtout son garage vibrant au timbre virotien justement.

Il devrait faire chaud au Bal des Fringants.

Clara Clara, Sheik Anorak, Regal…
Au bal des Fringants de 19h à minuit

Et ci-dessous, la carte des événements à ne pas manquer :

Par Stéphane Duchène sur petit-bulletin.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Le Petit Bulletin
Le Petit Bulletin
L’hebdo gratuit des spectacles à Lyon
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 574 visites. 1 commentaire.