Cultures 

Où sont les boîtes à lire de Lyon ? Ou le concept génial de la givebox

actualisé le 01/06/2016 à 08h53

Les boîtes à lire se multiplient. Le principe est simple : on y prend ce qui nous intéresse et on y dépose ce dont on ne se sert plus. Sans contrepartie. Solidaire, altruiste, génial.

Boîte à lire

Crédit Photo : La boîte à lire de la place Guichard © Supernova

 

« Deux semaines que je suis enfermé. Que personne ne m’a regardé, touché, senti. Il arrive qu’on me tâte, qu’on me retourne, mais souvent, on me laisse de côté. Deux semaines que je vois ces multiples mains attraper mes copains de voyage. Machiavel a déjà découché quatre fois alors qu’il n’est là que depuis une semaine. Il est toujours intact, pas écorné, pas abîmé. Son Prince séduit, apparemment.

Pareil pour Kundera et son Insoutenable légèreté de l’être, pas une once de tâche de café malgré ses allers-retours. Les miennes, je ne les compte plus. En page 16, quand Vladimir explique à Estragon qu’ils doivent attendre devant l’arbre, ou en page 25 quand ils sucent une carotte un peu sucrée. J’ai eu mon heure de gloire. Mais aujourd’hui, je suis comme Vladimir et Estragon : j’attends Godot. J’attends un lecteur. »
(Samuel Beckett)

Démocratiser la lecture

Créé en 2011, le Fonds Decitre propose l’installation de boîtes à lire dans les quartiers les plus défavorisés.

« Nous les implantons en priorité dans les villes dépourvues de librairie et/ou dans les cités où vivent des gens en précarité. Nous n’en placerons jamais dans le second arrondissement de Lyon, par exemple » explique Agathe Gros, chef de projet.

En métal avec une vitre en plexiglas coulissante et résistantes aux intempéries, ces boîtes contribuent à (re)donner l’envie de lire.

Il en existe neuf en Rhône-Alpes dont trois à Vénissieux (Place de la Paix, Centre social Moulin à vent, Maison de quartier Darnaise), une à Saint-Fons (Square Matringe), trois à Tassin (place Hyppolyte Péragut, parc de l’Etoile, gare d’Ecully), une à Brignais (gare) et une à Lyon (100, route de Vienne). D’ici l’été, une dixième sera inaugurée à Saint-Priest.

 

Chaque boîte a son « veilleur », généralement un habitant du quartier, qui s’attache à vérifier qu’elle ne soit pas vandalisée et que le contenu n’incite pas à la haine. Fédérateur — il n’est pas rare de voir les riverains discuter autour de la boîte —, ce nouveau mobilier urbain redonne « un nouvel élan à la culture et permet de retisser le lien social » note Agathe Gros. Et de sortir d’une logique marchande.

Dans les quartiers plus privilégiés, il en existe pour l’instant une seule dessinée par l’Atelier Supernova et fabriquée par l’association Cobois. Cette boîte à lire en bois ultra-design trône depuis le 2 décembre dernier sur la place Guichard : les participants de Nuit Debout l’ont apprivoisé.

 Les boîtes à dons

givebox place jules guesdeCes boîtes d’échanges (également appelées Givebox et boîtes à partage) contiennent des tas d’objets (déco, vêtements…) et sont distillées dans toute la ville.

Nous les avons ajoutés à la carte des boîtes à lire ci-avant.

D’autres projets devraient voir prochainement le jour : deux box dans le 8ème arrondissement, une en forme de frigo square Roquette, une place Saint-Louis, une nichée au sein de la Taverne Gutenberg et un nouveau site Internet (d’ici cet été) permettant de les géolocaliser.

Si l’envie vous prend d’en créer une dans votre quartier, n’hésitez pas à solliciter les conseils avisés de Stéphanie Genelot qui vient de monter une association dédiée aux « boîtes d’échange entre voisins. »

 

Par Julie Hainaut sur petit-bulletin.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Le Petit Bulletin
Le Petit Bulletin
L’hebdo gratuit des spectacles à Lyon
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 464 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 529 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 457 visites. Aucun commentaire pour l'instant.