Actualité 

Collomb accélère finalement l’arrivée du LOU Rugby à Gerland

actualisé le 20/05/2016 à 12h57

[Article mis à jour] Espérée pour fin 2017, l’arrivée du LOU Rugby à Gerland restait toutefois incertaine. Le mois dernier encore Gérard Collomb annonçait un projet « bouclé dans les 4 ans ». Un mois plus tard, l’arrivée du club est annoncée plus tôt que prévu, en janvier 2017. Et Jean-Michel Aulas est furax.

Stade de Gerland accueillant un match de rugby, crédits Wikimedia User TwoWings

Stade de Gerland accueillant un match de rugby, crédits Wikimedia User TwoWings

Dimanche 17 avril, Gérard Collomb n’a pas voulu gâcher la fête lors de la remise du bouclier de champion de ProD2 (2e division) au club du LOU en marge de son match (remporté) contre Béziers.

Déjà champion, la levée du trophée dans son stade du Matmut Stadium venait officiellement couronner le club lyonnais qui retrouvera la saison prochaine le Top14.

L’ascenseur continue donc pour le club qui espère, comme à chaque fois, réussir ce qu’il n’est jamais parvenu à faire après chaque accession : se maintenir. Pour amplifier le soutien de ses supporters et l’engouement autour de lui, il bénéficiera peut-être d’un rebond favorable venu de ses dirigeants et de Gérard Collomb : une entrée plus tôt que prévu dans le stade de Gerland.

On sait le maire de Lyon, Gérard Collomb, désireux de redessiner le quartier de Gerland, un des grands chantiers de son mandat de maire et de président de la Métropole, notamment autour de l’ancien stade de l’OL. Avec la future implantation de la « Tony Parker Academy » aux abords du stade, il pousse pour le retour du rugby et ne pas laisser le stade inoccupé.

L’arrivée du rugby et de ses supporters réputés plus conviviaux que ceux de foot séduit les commerçants du quartier. Pas vraiment Jean-Michel Aulas, président de l’OL, qui voit d’un mauvais œil l’arrivée du LOU et de son patron Olivier Ginon, boss de GL Events, avec un projet d’aménagement du stade et de ses abords dans une logique évènementielle.

Fin 2017 puis 2019 et maintenant début 2017 !

Le calendrier ne cesse alors d’être modifié au fil des semaines et des annonces officielles. L’arrivée du LOU dans le stade de Gerland est annoncée régulièrement pour le début de la saison 2017-2018, soit à la fin de l’été 2017. En novembre 2015, un plan de rénovation chiffré à 40 millions d’euros s’ébruite dans la presse donnant une perspective au projet.

Un stade réaménagé pour réduire sa capacité à 20 000 places environ avec deux jauges, une haute et une basse, et les futurs bâtiments administratifs et sportifs du LOU construits dans l’enceinte du stade. Mais au mois de mars, Gérard Collomb calme les ardeurs. Il parle d’une nécessité d’inscrire le projet dans la révision du Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat fixée à 2017 et d’un an et demi de travaux par la suite. De quoi repousser le projet à 2019 ou 2020.

Ce dimanche, Gérard Collomb ne voulait décidément pas gâcher la fête. En marge de la remise du trophée il est revenu sur le sujet dans les colonnes du Progrès. Selon lui, le LOU retrouvera le stade Gerland en 2017, juré craché. Même pas à l’été, mais dès le mois de janvier, soit en milieu de saison prochaine que le club disputera en Top 14.

 

Des premiers travaux à Gerland avant fin 2016

Comme l’évoquait l’hebdomadaire Les Potins d’Angèle à l’automne dernier, un bail emphytéotique a été conclu entre la mairie et le club.

Pas de dépôt de permis de construire pour le moment mais Olivier Ginon annonce au Progrès qu’il le sera « dès que possible ». Et même que les premiers travaux d’aménagement seront achevés avant la fin de l’année !

« On va déposer dès que possible un permis de construire afin de pouvoir débuter les premiers travaux de rénovation de Gerland, dont la capacité sera réduite à 20 000 places, avant la fin de l’année. (…) Nous espérons jouer nos premiers matches de Top 14 à Gerland en janvier prochain. »

Le dossier a donc été accéléré. Les premiers travaux « a minima » pourraient permettre de faire correspondre calendriers politique et sportif. En effet, ne pas attendre le début de la saison 2017-2018 écarte le risque d’une entrée du LOU à Gerland en ProD2 si le club ne parvenait pas à se maintenir à l’issue de la saison prochaine.

Dans moins d’un an peut-être verra-t-on des affiches contre Toulon ou le Stade Toulousain à Gerland. Même ramené à 20 000 places, le stade offrira une capacité deux fois supérieure à celle de son stade actuel dans le 8e arrondissement ainsi que des conditions d’accès plus aisées et rapides. De quoi favoriser l’engouement autour du club chez les supporters mais aussi chez les investisseurs en attendant l’aménagement définitif du stade et de son enceinte.

Jean-Michel Aulas : « Je vais m’occuper de Gerland »

Ce mardi 19 avril, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas en remet une couche. Comme à l’été 2015, il s’épanche allègrement dans la presse locale pour faire savoir que cette installation du LOU Rugby à Gerland à court terme ne lui plaît pas du tout. Une façon de mettre la pression sur Gérard Collomb qui reste le maître du dossier et du temps puisque le stade appartient à la Ville. Cette fois-ci, le président de l’OL est encore plus direct et virulent dans ses propos.

Dans Le Progrès, il reproche à Gérard Collomb de ne lui avoir rien dit au sujet de cette modification de calendrier et affirme avoir demandé des comptes à Olivier Ginon, patron du LOU Rugby et par ailleurs actionnaire de l’OL.

« Je suis tombé de ma chaise en découvrant l’annonce du maire de Lyon. J’étais à ses côtés, vendredi soir, lors du match contre Nice et il ne m’avait rien dit », déclare-t-il.

Son inquiétude réside dans la concurrence que le projet d’Olivier Ginon pourrait créer avec son tout nouveau Grand Stade. Le patron du club de rugby entend bien lui aussi accueillir dans le stade situé dans le 7e arrondissement de Lyon d’autres évènements sportifs et des concerts le reste de l’année. Jean-Michel Aulas parle clairement de « concurrence en matière de cible, d’hospitalités, de festivités ».

Et il se fait même menaçant :

« Dès que j’aurai traité Cegid, je vais m’occuper de Gerland qui provoque beaucoup d’interrogations ».

 

> Article mis à jour mardi 19 avril à 12h30 avec la réaction de Jean-Michel Aulas dans Le Progrès

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 549 visites. 1 commentaire.