Actualité 

Laurent Wauquiez attribue 50 000 euros de subventions au syndicat étudiant UNI

actualisé le 15/04/2016 à 08h42

Une coquette somme qui arrive dans les poches de l’UNI. Parmi les premières dépenses faites par la région Auvergne Rhône-Alpes depuis qu’il en est à la tête, Laurent Wauquiez a choisi d’aider ce syndicat étudiant marqué très à droite.

« Clientélisme » : c’est l’accusation formulée par l’opposition de gauche au sein du conseil régional.

Dans l’équipe de Laurent Wauquiez, on explique que le précédent exécutif du socialiste Jean-Jack Queyranne avait pour sa part subventionné l’UNEF, syndicat marqué à gauche. Cette organisation étudiante aurait reçu en 2002 la somme de 2000 euros pour « une opération anti-discrimination ».

Joint par Rue89Lyon, Olivier Vial, président de l’UNI, a expliqué à quoi correspondaient ces 50 000 euros attribués en subvention directe par Laurent Wauquiez :

« Il s’agit de soutenir un projet d’insertion à destination des étudiants, avec une dizaine de forums des métiers montés dans les universités de la région, des rencontres avec des DRH et des chefs d’entreprise, et un site qui donnera de l’info sur la question de l’insertion qui reste une vraie difficulté pour les étudiants en université. »

Le président de l’UNI nous a même envoyé un reportage réalisé par France 3, portant sur un forum comparable, monté à plusieurs reprises à l’Université d’Aix/Marseille (et à destination uniquement des étudiants en droit). Visible ci-après.


Forum des métiers à Aix-Marseille par droiteuniversitaire

Ce qui choque notamment l’opposition de Laurent Wauquiez, c’est le fait que les annonces du président ne soient appuyées par aucune délibération, aucune note envoyée aux élus. Une question de style sur laquelle nous aurons l’occasion de revenir.

Pour qui les (coupes de) subventions ?

L’UNEF aussi bien que l’UNI sont considérés comme des antichambres de formation militante pour les partis politiques ; les deux syndicats étudiants sont chaque année soutenus par les députés via leur réserve parlementaire et selon leur couleur politique, comme le rappelle cet article du Lab/Europe1.

En avril dernier, l’UNI avait été invité Laurent Wauquiez à une conférence sur le thème : « Quel engagement pour la jeunesse de droite aujourd’hui ? ». Elle avait été programmée à Tassin La-Demi-Lune, près de Lyon, tandis que le numéro 2 du parti Les Républicains était en pleine campagne en vue des élections régionales.

Le « clientélisme » a par ailleurs déjà été un sujet d’accusations symétriques entre Laurent Wauquiez et son opposition socialiste, lorsque le nouveau président de région a annoncé qu’il doublerait la subvention du festival Jazz à Vienne, dont le président est aussi leader du parti Les Républicains en Isère.

Au sujet du précédent exécutif de gauche, le président de l’UNI, Olivier Vial, lance :

« C’est l’hôpital qui se fiche de la charité. On ne compte pas le nombre d’associations proches de la gauche que le gouvernement et les régions socialistes ont aidées ».

Avant d’ajouter :

« Et je ne pense pas que Laurent Wauquiez arrête de les subventionner toutes. »

Ce n’est pas dit. Le président de région cherche à faire des économies dès la première année de son mandat : s’il reste relativement évasif sur les structures qui devront accuser le coup, les coupes sèches devraient néanmoins pleuvoir en fonction de ce que le président de région jugera utile ou pas pour la nouvelle grande région.

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 949 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 372 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. 203 visites. Aucun commentaire pour l'instant.