Vigies 

L’Opéra de Lyon voudrait casser l’image d’une « culture non rentable »

actualisé le 17/03/2016 à 10h47

PAR AFP (via lepoint.fr)

Deuxième de France après celui Bastille, avec un budget de 38 millions d’euros, l’Opéra de Lyon avait établi en 2011 une étude marketing sur « les retombées économiques générées par son activité ».

Elle tourne de nouveau sur les réseaux sociaux ces jours, avec le sujet des subventions versées ou non aux différentes structures culturelles.

Le directeur de l’Opéra Serge Dorny voudrait briser le « tabou » de la rentabilité des institutions culturelles vivant des subventions publiques. Alors que les subventions publiques de l’Opéra de Lyon (28 millions d’euros pris en charge à 60% par le Grand Lyon, 20% par l’Etat et 10% par la région Rhône-Alpes avec le département du Rhône) sont assurés jusqu’à décembre 2015, le directeur insiste :

« Ce n’est pas une étude sur l’efficacité économique. »

Cette étude vient donc casser l’image de la culture comme non rentable, mais pas que, selon Serge Dorny. s’il se défend de vouloir justifier les subsides publiques qu’il reçoit, il assure qu’elle permet surtout de mieux connaître son public et de pouvoir mieux cerner ses cibles marketing. Où l’on découvre alors que l’âge moyen des spectateurs de l’Opéra de Lyon est de 47 ans (il est de 50 ans dans les autres opéras).

A lire sur LePoint.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 543 visites. 1 commentaire.