Actualité 

Concert néonazi : 400 personnes dans le Nord Isère pour un « anniversaire »

C’est devenu un classique du Nord Isère : une soirée d’anniversaire qui est en réalité une soirée néonazie.

Une fois de plus, après Succieu en 2014 et la commune de Flachères en 2013, c’est une nouvelle petite commune des environs de La Tour-du-Pin, Torchefelon, qui a accueilli des concerts néonazis samedi 5 mars.

Le Dauphiné Libéré raconte que la salle des fêtes avait été réservée par un particu­lier pour soi­-disant fêter un anniversaire, samedi soir.

Environ 400 personnes étaient présentes pour as­sister au concert de groupes comme Bunker 84, Katé­gorie C ou encore Katastrof.

La soirée s’est déroulée sans incident, écrit le quotidien régional qui précise, dans son édition de lundi, qu’une trentaine de gendarmes attendaient néanmoins les participants à la sortie de la salle des fêtes, jusqu’à 4 h 30 dimanche matin. Des contrôles ont été réalisés et des armes trouvés (cou­teaux et battes de baseball).

Contacté par le Dauphiné Libéré sous­-préfet de La Tour-­du-­Pin, Thomas Michaud, explique pourquoi cette soirée n’a pas été interdite :

« Il n’est pas possible a priori de refuser de louer une salle, sauf en cas de risque de troubles à l’ordre public. »

En 2014, le maire de Succieu qui avait connu pareille “soirée anni­versaire” tentait d’alerter dans les colonnes du Dauphiné Libéré les autres maires du Nord Isère :

« Ces gens-­là avancent masqués et vous mettent au pied du mur ».

La commune a depuis interdit la lo­cation de la salle municipale à toute personne extérieure à Succieu et à la commune “jumelle” de Châteauvi­lain.

Blood and Honour bien implanté à Lyon

A Lyon, nous connaissons Blood and Honour. Ce réseau, qui tire son nom de la devise des Jeunesses hitlériennes, organise essentiellement des concerts de groupes de RAC (Rock Against Communisme).

Ses membres lyonnais avaient créé un local à Gerland, le « Bunker Korps Lyon » fermé en mai 2011 sur décision de la Ville de Lyon. Ils avaient tenté d’ouvrir un nouveau lieu à Sainte-Foy-lès-Lyon en association avec le GUD.

En juin dernier, Blood and Honour s’était associé à une autre structure de la mouvance néonazie pour co-organiser un tournoi de free-fight dans la région lyonnaise qui s’était finalement déroulé en Ardèche.

Pour louer la salle, le prétexte était le même : un anniversaire.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 439 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 505 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 447 visites. Aucun commentaire pour l'instant.