Vigies 

Un médicament de Sanofi responsable de malformations sur des foetus

PAR AFP (via lejdd.fr) 

La prise du médicament antiépiléptique de Sanofi (Dépakine et ses dérivés) par des femmes enceintes a entraîné au moins 450 malformations congénitales à la naissance, selon une estimation publiée mardi par l’Inspection générale des affaires sociales (Igas).

Dans son rapport, rendu public ce mardi 23 février 2016, l’Igas se base sur des données relevées en région Rhône-Alpes. Durant cette période, l’Institut indique que 33 enfants dont les mères ont été soignées avec ce médicament durant leur grossesse ont présenté des malformations à la naissance. Le chiffre de 450 malformations congénitales est alors expliqué par l’Igas par une extrapolation des statistiques relevées en Rhône-Alpes.

Dans ce même rapport, l’Igas indique que les effets du Dépakine et ses dérivés sur la femme enceinte et les foetus sont suspectés depuis les années 1980. Son effet bénéfique dans le traitement de l’épilepsie a toutefois justifié la poursuite de sa commercialisation y compris dans le cas de femmes enceintes.

En mai dernier après des premières révélations de la presse, Sanofi s’était déjà exprimé :

« Le traitement approprié de l’épilepsie pendant la grossesse est extrêmement complexe et l’épilepsie non équilibrée peut faire peser des risques substantiels sur la mère et le fœtus. Le choix de l’antiépileptique doit être évalué par le médecin au cas par cas en tenant compte des bénéfices et des risques de ce traitement et des alternatives médicamenteuses possibles », avait indiqué l’entreprise dans un communiqué.

A lire sur lejdd.fr

Partager cet article
Tags

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 573 visites. 1 commentaire.