Appartement 16

Hélène Geoffroy, députée maire de Vaulx-en-Velin, entre au gouvernement

2677 visites | 3 commentaires

Ce jeudi 11 février, l’Elysée a annoncé la composition du nouveau gouvernement suite notamment au récent départ du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.


Hélène Geoffroy, actuelle maire de Vaulx-en-Velin et députée PS de la 7e circonscription du Rhône, est nommée secrétaire d’État à la Ville sous la tutelle de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Ce dernier travaillera donc avec deux secrétaires d’État de l’agglomération lyonnaise puisque Thierry Braillard, député PRG de la 1ere circonscription du Rhône, conserve son secrétariat d’État aux sports.

Hélène Geoffroy est également la 10ème vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’énergie.

Selon la charte déontologique mise en place en 2012, les ministres s’engagent à ne pas cumuler un poste au gouvernement et la charge d’un exécutif local. Elle résulte notamment de l’engagement de campagne de François Hollande d’imposer le non cumul des mandats de parlementaire et d’un exécutif local. Une loi adoptée mais qui ne sera effective qu’à partir de 2017. En attendant, Hélène Geoffroy a pu cumuler ses mandats de députée et de maire mais en respectant cette « charte gouvernementale » elle devrait donc abandonner son mandat de maire de Vaulx-en-Velin.

Récemment, au cœur du débat sur la déchéance de nationalité, elle s’était prononcé contre ce principe et avait même fini par voter contre l’ensemble du projet de loi de révision de la constitution présenté par le gouvernement.


Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

3 Commentaires postés

  1. « Selon la loi en matière de non cumul, il est interdit de cumuler un poste au gouvernement et des fonctions exécutives locales. »

    C’est pas la loi, c’est une obligation que se sont données les membres du gouvernement. Jusqu’a présent