Vigies 

A Lyon, des islamistes présumés soupçonnés de cibler des lieux dédiés au sexe

SUR LEPROGRES.FR (PAYANT)

Un groupe d’islamistes présumés a été « neutralisé », mardi matin, par les policiers antiterroristes. Le Progrès décrit les six membres de ce groupe très étrange.

Quatre hommes âgés de 22 à 27 ans et une femme de 20 ans ont été interpellés à Lyon, Saint-Étienne, Saint-Chamond et Amplepluis. Un autre homme, présenté comme le meneur, a été extrait de la maison d’arrêt du Puy-en-Velay

ils sont suspectés d’avoir minutieusement préparé un voyage pour la Syrie.

Ils sont aussi soupçonnés d’avoir émis l’idée d’une action contre des commerces de sexe, clubs échangistes ou salon de l’érotisme.

À ce stade de l’enquête, aucun élément n’établit un projet concret d’attaque ou d’attentat.

Confiées à la direction interrégionale de police judiciaire (DIPJ) et à la sous-direction antiterroriste (SDAT), les investigations ont révélé l’existence d’un petit groupe exalté, qui avait pris ses habitudes dans la gare de la Part-Dieu. Des heures d’oisiveté et de religiosité mélangées, dans le hall ou les parcs publics attenants.

Selon une source proche de l’enquête, leurs conversations, truffées de références alambiquées, témoignaient d’une conception plutôt rétrograde et agressive de l’islam. Les enquêteurs cherchent à comprendre comment ce groupe disparate, aux allures clochardesques, a pu s’agréger, composé de trois jeunes musulmans convertis.

Deux figures se dégagent :

  • Julien L. a été condamné à Brest à quatre ans de prison pour violences aggravées sur sa conjointe, il s’est évadé en profitant d’une permission de sortie, en se réfugiant dans une mosquée.
  • Kamel A., détenu au Puy, serait le meneur. À l’occasion d’un contrôle de police le lendemain des attentats de Paris, il a proféré des propos d’apologie du terrorisme qui lui a valu d’être convoqué en justice. Fiché S, il refaisait parler de lui deux jours plus tard, en cambriolant un salon de coiffure, à Saint-Didier-en-Velay, en Haute-Loire. Il a été condamné à six mois de prison ferme. Il avait déjà connu la prison pour viol.

A lire sur leprogres.fr (article payant)

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 947 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La distribution de tracts est-elle un délit ?

par Rue89Lyon. 369 visites. 1 commentaire.

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. 202 visites. Aucun commentaire pour l'instant.