Le temps additionnel
"Celui qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre" nous a dit Karl Marx. Je mets des événements de l'actualité de l'OL en perspective avec l'histoire du club et du football. Et éventuellement avec mauvaise foi.
Blogs  Le temps additionnel 

Football et faits divers : top 6 des petites histoires lyonnaises

actualisé le 19/01/2016 à 23h13

Avant l’affaire de la « sextape » de Mathieu Valbuena, les joueurs de l’OL ont tenu la chronique des faits divers.
Mardi 18 janvier, un anciens footballeur de l’Olympique lyonnais, Ghislain Anselmini, a été condamné à cinq ans de prison ferme par la cour d’assises de Savoie pour le rapt avorté de son ancien ami, l’ex-joueur de l’OL, Fabrice Fiorèse.

Florilège de ces petites histoires lyonnaises.

> Nous republions ce billet de blog posté initialement le 14 octobre dernier

 

Quand fait div' rime aussi avec show biz'. A peine remis en liberté, Djibril Cissé a contacté D8 et Cyril Hanouna pour expliquer que "Mathieu Valbuena" est un ami". Capture d'écran D8

Quand fait div’ rime aussi avec show biz’. A peine remis en liberté, Djibril Cissé a contacté D8 et Cyril Hanouna pour expliquer que « Mathieu Valbuena est un ami ». Capture d’écran D8

Difficile pour un footballeur de protéger sa vie privée quand la justice sonne à sa porte. Un fait divers qui touche un joueur, c’est très vite un feuilleton qui passionne les foules. Qu’il soit question d’argent, de mœurs ou de délit routier, une affaire qui concerne un footballeur laisse rarement indifférent.

1. Novembre 2007 : Milan Baros teste sa nouvelle Ferrari

A peine arrivé au club, Milan Baros s’empare d’un record peu glorieux. Flashé à 271 km/h sur l’autoroute A42 dans l’Ain (limitée à 130 km/h), l’attaquant tchèque se voit aussitôt retirer son permis de conduire et confisquer son véhicule.

Les gendarmes expliquent avoir dû procéder plusieurs fois au contrôle tant ils peinaient à croire la mesure, encore aujourd’hui record de vitesse dans le département. Pour l’anecdote, c’est aussi dans l’Ain que Sylvain Wiltord avait été flashé un an plus tôt à 152 km/h au lieu de 90.

Hélas pour l’OL, il n’y a bien que sur les routes de l’Ain que Baros est parvenu à faire oublier Wiltord.

2. Avril 2010 : l’affaire Zahia amorce un séisme dans le foot français

Rarement histoire de mœurs et football auront à ce point cohabité dans les gros titres de la presse, sportive et généraliste. Il aura fallu le désastre de Knysna, deux mois plus tard, pour mettre en retrait l’affaire Zahia.

Quatre footballeurs de l’équipe de France, dont deux Lyonnais ou ex-lyonnais : Sidney Govou et Karim Benzema, auraient fait appel aux prestations de Zahia Dehar, une escort-girl mineure à l’époque des faits.

Sidney Govou est vite mis hors de cause. Il se marie même un an plus tard et met ainsi un terme à sa légende nocturne (on dit que tout Lyonnais noctambule l’a déjà croisé dans un bar ou une boite, ce qui a contribué à son image éminemment sympathique entre Rhône et Saône).

Pour Karim Benzema en revanche, l’instruction dure 4 ans. Il est finalement relaxé aux côtés de Franck Ribéry en 2014. Un peu tard pour les deux hommes, dont l’image a sérieusement été entamée.

3. Octobre 2011 : Tony Vairelles prend des airs de Tony Montana

Si les petites histoires précédentes peuvent faire sourire, cette dernière a failli prendre une tournure dramatique. L’ex-attaquant de l’OL Tony Vairelles vient juste de mettre un terme à sa carrière. Au cours d’une soirée apparemment très arrosée, deux de ses frères sont expulsés d’une discothèque, près de Nancy. Tony les rejoint avec son troisième frère.

Susceptible, le petit groupe proteste à coups de battes de baseball. Les videurs leurs répondent par des gaz lacrymogènes et une matraque (ce dernier élément a toujours été nié par les videurs, eux mêmes mis en examen pour violence avec arme). Les politesses n’en restent pas là, un membre du groupe Vairelles s’en va chercher un fusil 22 long rifle.

Bilan de l’échauffourée : trois blessés dont un grave. Aucun pronostic vital n’est heureusement engagé. En avril 2012, les frères Vairelles sont remis en liberté et soumis à un contrôle judiciaire.

 Pour une fois, tout le monde est content qu’un Vairelles ait mal visé.

4. Juin 2012 : non-lieu pour Bafé Gomis, accusé de viol

Le 13 juin 2012, une lyonnaise de 38 ans travaillant dans l’événementiel porte plainte à l’encontre du joueur de l’OL, Bafétimbi Gomis et de son ex coéquipier à Saint-Etienne Yohan Benalouane. L’affaire écorne sérieusement l’image de l’attaquant, perçu comme tranquille et accessible, au point que l’OL monte au créneau pour soutenir son joueur.

Jean François Barre, l’avocat de Benalouane, explique qu’« aucun élément du dossier ne justifie l’accusation de viol ». Les deux joueurs quitteront le tribunal libres sous le statut de témoins assistés, à l’issue de quarante-huit heures de garde à vue.

Reste dans ce flou peu artistique le sentiment d’une tentative maladroite d’extorquer des fonds aux deux footballeurs.

5. Septembre 2012 : Fabrice Fiorèse séquestré. Un autre ancien joueur de l’OL mis en accusation.

Les faits remontent au 28 septembre 2012 en Savoie. Fabrice Fiorèse, natif de Chambéry et formé à l’OL, est violemment agressé par trois hommes armés. Il est en compagnie de sa femme.

Les trois agresseurs réclament de l’argent. Ils veulent « 500 000 euros » en liquide ». Mais le joueur de foot n’en a que 50 000 qui proviendrait d’un dessous-de-table qu’il vient de toucher en Suisse suite à la vente de sa maison de Saint-Tropez, pour 1,5 million d’euros.

Les braqueurs essayent de lui tirer dessus mais le fusil s’enraye.
Les malfaiteurs finissent par le faire monter dans sa voiture mais Fabrice Fiorèse profite d’un embouteillage pour s’enfuir du véhicule.

En juin 2013, plusieurs mois après le début de l’enquête Ghislain Anselmini, 45 ans, ami de 20 ans et ancien coéquipier de Fabrice Fiorèse à Lyon est mis en examen, soupçonné d’être le commanditaire de l’opération.

Brouillé avec Fiorèse, l’ancien joueur professionnel continuait à entretenir une relation très étroite avec sa femme. Pour preuve les 16 800 messages échangés pendant les six derniers mois de 2012, dont 51 le jour même des faits, comme le relève l’ordonnance de mise en accusation reprise par 20 Minutes.
C’est par la femme de son ex-ami qu’Anselmini, aurait été mis au courant du dessous-de-table et en aurait informé des voyous lyonnais.
Outre Ghislain Anselmini, quatre hommes sont sur le banc des accusés. Le 19 janvier, la cour d’assises de Savoie a condamné Ghislain Anselmini à cinq ans de prison ferme.

6. Octobre 2015 : Djibril Cissé, Karim Benzema et la « sextape » de Valbuena

Mardi 13 octobre, quatre personnes ont été placées en garde dont Djibril Cissé, l’ancien attaquant de l’OM et de l’équipe de France. Ces personnes seraient en possession d’une « sextape » et auraient procédé à un chantage. Cette vidéo montrerait Mathieu Valbuena en plein ébat avec sa compagne.

Le timing de l’affaire est remarquable : un ex joueur de l’Olympique de Marseille est mis en cause alors que la tension entre Mathieu Valbuena et son ancien club (l’OM) n’a jamais été aussi importante. Si Cissé a été interpellé en région parisienne, les trois autres personnes ont été interpellées dans les Bouches-du-Rhône et l’Oise.

Djibril Cissé est sorti libre dans le courant de la journée et n’a pas été présenté à un juge. Dans l’émission « Touche pas à mon poste » sur D8, il s’est expliqué le soir même, dans un style inimitable :

« Mathieu, c’est un ami à moi, je l’ai juste prévenu qu’il y avait un truc chaud sur lui. (…) Je l’ai juste prévenu de faire attention. Il a porté plainte, mon nom était dedans. Ils ont voulu m’entendre, ils m’ont entendu ».

Deux semaines plus tard, rebondissement. Convoqué par la police à Versailles, Karim Benzema a été placé en garde à vue puis mis en examen le 5 novembre. La juge d’instruction lui reprochant un rôle d’intermédiaire dans cette affaire. L’attaquant du Real Madrid et de l’équipe de France aurait parlé à Mathieu Valbuena à la demande d’un de ses amis d’enfance de Bron, un certain Karim Z.
>Article mis à jour le 5 novembre à 19h30 après la mise en examen de Karim Benzema.
>Article mis à jour le 11 janvier à 10h30, jour du début du procès de l’affaire Fiorèse

> Article mis à jour le 19 janvier à 23h, après le verdict de la cour d’appel de Savoie dans l’affaire Fiorèse.

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog