Cultures  Économie 

Un réseau social d’amateurs de bouffe qui détestent le foodporn

On commence à connaître le truc. Un jeune actif, soit BCBG sorti de HEC, soit du genre geek intello pressé, s’aventure à l’étranger, pioche une idée dans sa vie de déplacé temporaire et la convertit en business.

Voilà trait pour trait le profil de Tamás Kiss, ex-consultant à binocles souvent éloigné de la Hongrie pour des raisons pro et beaucoup moins souvent satisfait de ses repas pris très très souvent à l’arrache.

Le cadre voulait découvrir ses voisins via leurs frigos. Il a pondu un simili-Facebook, appelé Piqniq et axé bonne chère. Le topo tient en trois verbes :

  • « montrer », comme exposer sa tambouille aux followers ;
  • « inviter », comme rameuter ses « amis » dans un resto ou monter un gastro-meeting autour d’une serviette Vichy ;
  • puis « partager », comme refourguer des parts de sa tarte aux pommes imitation Mamie sortie du four.

Niveau originalité, c’est pas top : les émissions de cuisine pèsent sur l’estomac (cf. Cyril Lignac, Jamie Oliver ou Gordon Ramsay) et Instagram pullule d’assiettes shootées façon modèle de Cosmo.

Mais Piqniq s’extirpe du troupeau grâce à ses « food stories ».

Tamas raconte sa tarte aux pommes

Tamas raconte sa tarte aux pommes – Piqniq

Les adeptes décrivent leur rapport au manger, loin des envolées à la Jean-Pierre Coffe. Ici, une mère de famille qui colonise les fourneaux afin de sustenter les siens. Là, une working-girl qui trimbale toujours sa gamelle au bureau.

Une question sur le menu du lendemain ? Les recommandations fusent. L’an dernier, les papas hongrois de l’appli ont demandé à leurs utilisateurs de phosphorer à partir de l’asperge ou de la fraise.

Lire la suite sur Rue89.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89
Rue89
Rue89, le pure-player d'information monté depuis Paris et sur lequel une équipe de journalistes lyonnais à pris modèle pour lancer Rue89Lyon.
En BREF

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 491 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 442 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 683 visites. 2 commentaires.