Cultures 

Only Porn à Lyon : festival sous perf(ormances), avec Ovidie

actualisé le 11/12/2015 à 09h56

Pour sa quatrième édition, le festival Only Porn du Lavoir public, consacré aux cultures pornographiques, mêle projections cinématographiques et performances artistiques.

Marianne Chargois, performeuse, crédit photo Eric Merour

Marianne Chargois, maîtresse dominatrice, crédit photo Eric Merour.

OnlyPorn bat en brèche les idées reçues et notamment celle qui voudrait que les cultures pornographiques se cantonnent au cinéma.

À côté des projections cinématographiques (dont notamment une soirée de rétrospective des dix ans du Berlin Porn Film Fest ponctuée par dix courts-métrages sélectionnés par Jochen Werner, l’un des programmateurs du festival berlinois) et une autre consacrée au Hoist (célèbre sex-club gay londonien), le Lavoir public accueillera durant quatre jours des artistes et des chercheurs qui interviennent dans le champ de la pornographie.

En proposant une carte blanche à Wendy Delorme, le festival se pare d’une teinte nouvelle et fait entrer les pornographies alternatives sur scène. Ainsi, le chorégraphe et metteur en scène montpelliérain Matthieu Hocquemiller proposera deux auto-porn boxes, formes courtes dont s’emparera notamment Marianne Chargois.

Mêlant ses activités de contorsionniste et de maîtresse dominatrice, cette dernière se produira sur une bande-son enregistrée à l’occasion de ses séances de domination, afin d’offrir une vision personnelle et autobiographique de cette pratique sexuelle.

Marianne Chargois, performeuse, crédit photo Eric Merour

Marianne Chargois, contorsionniste, crédit photo Eric Merour.

Afin de refléter au mieux la pluralité des intervenant-e-s, souvent à la fois performeuses/eurs et chercheuses/eurs, des conférences et des rencontres seront organisées. Wendy Delorme interviendra ainsi sur les pornographies féministes, alors que Hocquemiller et Noémie Aulombard, doctorante à l’ENS de Lyon, aborderont la question du féminisme pro-sexe.

Les arts plastiques seront également de la partie avec une exposition des œuvres de Fabien Specklin et Caroline Balland, dont on avait pu découvrir les bananes chez Blitz en avril dernier, et l’intervention de Nelly Toussaint, vidéaste et plasticienne formée à la Villa Arson de Nice et que les Lyonnais-es ont pu croiser lors de l’exposition éphémère Les Garnis, qui réinvestissait un ancien hôtel de passe du premier arrondissement au printemps 2015.

Enfin, c’est aux soins de l’artiste protéiforme Ovidie que sera confiée la soirée de clôture.

Devant l’éclectisme de cette programmation, on peut penser que cette nouvelle édition du festival OnlyPorn remplira le contrat de présenter les pornographies alternatives dans leur multitude.

Festival Only Porn, du 10 au 13 décembre au Lavoir Public, 4 impasse de Flesselles-Lyon 1er.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Heteroclite
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 479 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 559 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 463 visites. Aucun commentaire pour l'instant.