Politique  Régionales 2015 

Fusion des trois listes de gauche en Auvergne Rhône-Alpes, mode d’emploi

actualisé le 08/12/2015 à 09h14

La liste PS emmenée par Jean-Jack Queyranne est la seule à disposer de véritables réserves de voix. Pour cela, l’actuel président de région doit fusionner ses listes avec le PCF de Cécile Cukierman et le Rassemblement (EELV-Parti de gauche-Ensemble). Certains ne vont pas dormir cette nuit.

Le rendez-vous a été donné à l’hôtel Best Western (dans le 2ème arrondissement de Lyon).

Jean-Jack Queyranne au soir du premier tour, ce dimanche 6 décembre, à la préfecture du Rhône. Crédit : Eric Soudan.

Jean-Jack Queyranne au soir du premier tour, ce dimanche 6 décembre, à la préfecture du Rhône. Crédit : Eric Soudan.

1. Se mettre d’accord pour l’imprimeur

Toutes les listes qui ont obtenu au moins 5% des exprimés peuvent fusionner. Ce qui veut dire que la liste PCF qui obtient 5,39% va pouvoir négocier aux côtés des écolo-mélenchonistes (6,90%), avec l’équipe de Jean-Jack Queyranne (23,93%).

Sur le plan légal, les trois listes ont jusqu’à mardi soir pour créer une nouvelle liste. Mais pour les documents officiels (professions de foi, affiches), il faut envoyer les fichiers à l’imprimeur dès le lundi soir.

Conclusion : l’annonce du contour de la fusion dans la journée de lundi. Les états-major des partis sont sur le pont.

2. Fusion technique ou fusion programmatique

Les partis politiques peuvent donc fusionner leurs listes de candidats mais pas leurs programmes. Même si, pour délivrer un message clair, mieux vaut se mettre d’accord sur un certain nombre de points. Encore faut-il le vouloir et avoir le temps de mener à bien ces négociations.

  • Jean-Jack Queyranne a déclaré vouloir « rassembler » :

« Nous ferons cette fusion démocratique nécessaire, dans un esprit de responsabilité. On ne peut pas faire prévaloir des intérêts de boutique face au Front national et à la droite dure. »

Cette nuit, il négociera avec toute sa gauche, dès lors qu’elle aura fait plus de 5% des voix.

  • Cécile Cukierman (PCF) semble favorable à une fusion technique, ce dimanche soir. Elle déclarait ainsi :

« Nous avons besoins de nous rassembler dès demain. Mais nous n’avons pas le temps de changer nos programmes. »

Au Rassemblement écolo-mélenchoniste, les positions divergent et traversent chaque parti.

  • Globalement, chez EELV on est plutôt pour tenter de se mettre d’accord au moins sur l’agriculture, l’économie et les transports de marchandise.
  • Chez Nouvelle Donne, même ligne souhaitée.
  • Au Parti de gauche et à Ensemble, on favorise une fusion technique avec absence de participation à l’exécutif.

3. Qui décide de la fusion des listes ?

Globalement tous les leaders des différents partis ont appelé à une fusion. On voit donc mal un scénario où aucun accord serait trouvé.

Au PS et au PCF, ce sont les états-majors qui vont décider.

Mais au Rassemblement, c’est plus compliqué. Une assemblée dite « représentative » de 70 personnes sera décisionnaire. Elle est composée ainsi :
– 26 non-encartés
– 24 candidats
– 20 membres des partis (au prorata de leur poids politique)
– 6 membre du « groupe projet » (ceux qui ont travaillé sur le programme)

4. Comment composer les listes ?

Techniquement, la fusion des listes n’est pas très compliquée. Il se peut que Jean-Jack Queyranne dégage des espaces tous les 5 candidats pour caser un écologiste et tous les 7 candidats pour caser cette fois un communiste.

Dans les grandes hypothèses.

Reste à étudier les résultats de chaque département et à faire agir les porte-voix désignés.

Partager cet article
Tags

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 557 visites. 1 commentaire.