Politique 

Gérard Collomb ne veut pas de Farida Boudaoud aux mondanités du festival Lumière

actualisé le 19/10/2015 à 19h32

Le festival Lumière, qui a démarré cette semaine à Lyon, ce sont des films restaurés, des projections exceptionnelles, des master classes de haute voltige, un défilé continuel de stars françaises et internationales dans la ville. C’est aussi une série de mondanités qui réunit les dites stars, la presse et des élus locaux satisfaits de parader dans un « Cannes » lyonnais.

Chaque année, un prix est remis à un cinéaste et, en 2015, il sera donné à l’un des réalisateurs les plus importants du cinéma américain, Martin Scorsese. A l’issue de cette cérémonie qui doit être l’un des climax de l’événement, un dîner est organisé de tradition par Gérard Collomb, à l’hôtel de ville.

Mais voilà, à la veille de la mondanité, le maire PS de Lyon a été catégorique sur sa liste d’invités : « pas de Farida Boudaoud ». Il s’agit pourtant de la vice-présidente à la Région déléguée à la Culture, représentante d’une collectivité qui débourse 250 000 euros pour le festival Lumière.

En toile de fond, la campagne en vue des élections régionales de décembre 2015, menée pour le PS par l’actuel président de Région Jean-Jack Queyranne. Entre autres reproches que Gérard Collomb fait au candidat qu’il devrait en toute logique soutenir, la présence sur ses listes de Farida Boudaoud. On attribue à cette élue la défaite du maire PS sortant de Décines, aux municipales de 2014, contre lequel elle s’était présentée -ce qui lui avait valu d’être exclue du parti.

JJQ©Eric Soudan-2

Farida Boudaoud (troisième personne en partant de la gauche), aux côtés de Jean-Jack Queyranne pour cette campagne électorale 2015. Crédit : Eric Soudan.

Le soutien indéfectible de Jean-Jack Queyranne à sa vice-présidente, étendard d’une forme de diversité, est un casus belli pour Gérard Collomb.

Le candidat aux régionales a pourtant choisi tout récemment de reléguer Farida Boudaoud à la 8è place sur sa liste métropolitaine, au lieu de la 2è place pourtant promise. Comme un petit pas fait en direction du maire de Lyon, qui tient à maîtriser chaque élection locale.

Gérard Collomb a de son côté lâché, du bout des lèvres, qu’il finirait par soutenir Jean-Jack Queyranne en campagne (voir la vidéo ci-dessous).

Mais en réalité, rien ne semble pouvoir amenuiser l’agacement du maire, dont le cabinet s’est chargé de passer le coup de fil : « Farida Boudaoud n’est pas la bienvenue au dîner ». En réponse, Jean-Jack Queyranne, convié en bonne et due forme pour sa part, a décidé de ne pas s’y rendre.

La bonne ambiance du dîner avec « Martin » ne devrait malgré tout pas souffrir de ces bisbilles. La campagne électorale des socialistes, en revanche, un peu plus.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 465 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 530 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 457 visites. Aucun commentaire pour l'instant.