Actualité 

Saint-Martin d’Hères : la vidéo d’une famille de Roms délogée par des riverains survoltés

actualisé le 18/09/2015 à 10h45

La vidéo tourne sur le net depuis le week-end dernier, elle a choqué de nombreux lecteurs.

Comme le rapporte le site des Inrocks, vendredi, « une foule bruyante, qui fait penser à celle des chasseurs de Frankenstein », s’est réunie devant une maison inhabitée et squattée par une famille de Roms depuis quelques mois. Nous sommes à Saint-Martin-d’Hères, en Isère. Le propriétaire, avait fait appel à ses amis et voisins, comme il l’explique à France 3 :

“Comme j’ai vu que les choses n’avançaient pas trop du côté de la police, j’ai fait appel aux voisins. Sans haine sans rien du tout, uniquement pour récupérer mon bien. […] Je n’ai rien contre les Roms mais je n’aime pas cette façon de procéder.”

Pourtant, la façon de procéder des riverains, l’agressivité, les cris, les poings levés et les tentatives de forcer le grillage de la maison, que l’on voit sur la vidéo, ne ressemblent pas vraiment à une manifestation pacifique, écrivent les Inrocks.

Un collectif de soutien aux personnes expulsées de la maison de Saint-Martin-d’Hères s’est formé. Ce mercredi, ce « collectif solidaire » a envoyé un communiqué de presse pour donner sa version des faits :

« Pendant plusieurs jours, des voisins de la rue Romain Rolland, ont installé et alimenté un climat d’hostilité envers la famille, en proférant des menaces et des insultes racistes. Et ceci à partir du moment où ils ont su que cette famille était rom. Vendredi 11 septembre, les voisins ont organisé une manifestation dans le but d’expulser la famille, sur le motif qu’ils ne voulaient pas de personnes roms dans leur quartier. Cette manifestation a rassemblé plus de 80 personnes.
Nous avons entendu des menaces de mort et des slogans incitant à la haine raciale, de type « France aux français ».

Le collectif fait un parallèle avec la mairie de Grenoble qui s’est portée volontaire pour accueillir des réfugiés en rejoignant les « villes solidaires » :

« Il est important de rappeler que nombre de migrants vivent déjà sur l’agglomération et ont droit à une vie digne (logement, accès aux droits, santé, formation…). Tous ont fui des réalités politiques, économiques et sociales invivables, et ils aspirent à construire leur vie ici. »

> Mis à jour le 17 septembre à 20h suite au communiqué du « collectif solidaire de la famille rom ».

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 550 visites. 1 commentaire.