Les mémoires d'un pixel
Tout dernièrement m'étant trouvé sur le point de faire le dernier "game over !", j'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit - Arthur Rimbaud -
Blogs  Les mémoires d'un pixel 

Poker, live escape game… 4 bons plans jeux à Lyon

actualisé le 25/06/2015 à 09h10

A Lyon, ainsi soit jeu ! Le sport ? Pas votre truc. Les musées, le cinéma ? Ok mais pas tous les jours. Si une activité originale et amusante vous tente, à faire entre geeks à Lyon, mais que vous voulez éviter les laser game, voici des propositions qui sortent un peu de l’ordinaire.

1. Les Escape Game

Image tirée du site Escape Game France. Crédit : Team Break.

Image tirée du site Escape Game France. Crédit : team break.

Enigme : qu’est-ce-qui va sûrement faire fureur à Lyon, pouvant faire vibrer à la fois les amateurs de Cluedo et ceux du jeu vidéo SAW ?

Game It bien sûr.

Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, soyez rassuré, c’est tout frais.

Directement inspirés des jeux vidéo du genre que l’on trouve sur tous nos smartphones et qui rendent accro pendant les trajets de métro, les Live Escape Game (à traduire par Echappez-vous !) cartonnent à Lyon depuis que le concept s’y est implanté (3 mois tout au plus). L’idée ? S’enfermer de son plein gré dans une pièce. Le but ? La quitter bien sûr ! Comment ? En résolvant une série d’énigmes.

Une heure, c’est le temps imparti pour venir à bout de cette mission dont vous êtes le héros et qui doit vous permettre de sauver le monde (rien que ça). Pour cela, il faudra savoir vous entourer de fidèles (6 personnes max) et choisir quelle menace vous serez le plus en mesure de neutraliser : une bombe thermonucléaire ou une invasion de zombies ?

Les pièces sombres, les décors hyper réalistes, la musique et surtout la pression de l’ultimatum rendent l’immersion totale. La réflexion et la cohésion (plus que les pirouettes à la 007) sont mobilisées pour trouver des clés, ouvrir des cadenas et casser des codes. La difficulté est savamment dosée et si vous buttez trop longtemps, pas d’inquiétude. Les Game Master sont là pour vous fournir quelques indices à travers un écran.

Pour autant, ne sous-estimez pas la complexité du jeu, on considère que seulement 50% des groupes ont réussi à désamorcer la bombe !

(Petit inconvénient : le tarif varie de 100 à 120€, que vous soyez 2 ou 6 !)

Lyon Jeu

2. Ukronium 1828

Ne soyez pas effrayé par ce nom un peu obscur, Ukronium 1828 (Ukro pour les intimes) c’est un univers mystérieux mais pas si dangereux que cela. Derrière une rassurante vitrine de vente de jeux de société, un monde non sectaire se dissimule. Ce drôle de nom est tiré d’une drôle d’idée : l’uchronie, néologisme formé depuis « u » (négation) et « chronos » (temps), en bref la négation du temps qui passe par la réécriture de l’Histoire. Selon, Charles Renouvier, l’inventeur du terme :

« L’écrivain compose une uchronie, utopie des temps passés. Il écrit l’histoire, non telle qu’elle fut, mais telle qu’elle aurait pu être, à ce qu’il croit ».

Ça vous dit quelque chose Sliding doors ?

En prenant à bras le corps le genre du récit fictionnel, le nom de cette échoppe est chapeauté par le pape de la SF : Jules Verne (1828 étant sa date de naissance). L’Ukronium serait en fait un minerai qu’aurait découvert le romancier et dont il aurait donné quelques échantillons à un petit groupe de lyonnais qui finalement les utilisèrent pour créer des jeux de société géniaux. Le nom, savamment trouvé, est à l’image de l’univers du lieu : recherché, inventif, poétique et fantastique.

L’ambiance y est chaleureuse et d’inspiration steampunk. On y joue des parties endiablées de jeu de plateau ou encore de cartes à collectionner en espérant y croiser le capitaine Nemo, Robur le Conquérant ou les héros de Jumanji. La vocation commerciale de l’établissement n’est pas délaissée, un grand choix de jeux de société vous est proposé et vous serez guidé par les aficionados maîtres des lieux. Tous les jours (ou presque) vous sont proposées des activités et thématiques différentes. Jetez un coup d’œil au programme !

3. Communauté de Poker

Lyon Jeu

 

Si votre truc c’est la compétition avec davantage d’adrénaline (et d’éventuels gains pécuniaires), le club de Poker Hold’em de l’Espace Galline de Villeurbanne sera peut-être votre nouveau repère. L’association a été créée en 2006 par six passionnés qui avaient pour objectif de regrouper la communauté lyonnaise de poker, dans un esprit convivial et professionnel, le groupe faisant parti du réseau Poker Stars.

Plusieurs évènements ponctuent le calendrier mensuel des pokertistes : deux fois par mois (de septembre à juin), les gérants organisent des tournois de freerolls (avec argent fictif). Le Lyon Hold’em Poker Tour auquel participent près d’une centaine de joueurs, se déroule traditionnellement tous les premiers dimanche du mois. Sans oublier les Vendredi de Lyon Hold’Em, un tournoi turbo où l’on se retrouve avec un paquet de cartes dans une main et un verre dans l’autre.

Les accros passent le reste de leurs soirées en ligne entre les Weekly (série de 9 tournois) et les Freerace (série de 6 freerolls). Les meilleurs joueurs peuvent ensuite s’affronter en live avec retransmission assurée. Enfin, le Trophée Benjamin « Tornado » Guillard convie les 36 meilleurs gamers (live et online) de la saison à s’affronter afin d’arracher le titre de grand champion de l’année : le Master Lyon Holdem !

 

4. I-WAY

I-WAY avait déjà créé la révolution en 2008 avec le simulateur de course automobile, premier prototype du genre au monde. Bien plus qu’un jeu vidéo avec manette et petit écran de télévision, c’est dans un superbe complexe au style futuriste de 5000m² au cœur de Lyon que vous pouvez faire votre tête brulée en enflammant les pistes de course et désormais aussi les pistes du ciel.

L’expérience est assez impressionnante : équipé d’une combinaison de pilote de chasse, vous êtes installé dans la parfaite réplique du cockpit du F18 Hornet (celui de l’US Navy). Si vous commencez à vous prendre pour un hybride du Tom Cruise de Top Gun et du Matthew McConaughey d’Interstellar prêt à faire exploser tous les ennemis, vous allez vite redescendre.

Au décollage, on change tout de suite d’attitude : on espère que son harnais soit bien attaché et on serre les dents (pourvu que la nausée ne nous prenne pas). L’immersion est totale d’un point de vue visuel et les sensations sont très réalistes, pour ne pas dire violentes.

Les âmes sensibles devront donc s’abstenir ainsi que les petits portefeuilles (prévoir 99€ la séance de 20 minutes). L’établissement avec son restaurant bistronomique, son bar lounge et ses spas, s’adresse assurément à une clientèle aisée.

5. Où l’on n’ira plus : Ludopole, le paradoxe

Alors que toute la ville vibre de tout son jeu, un lieu vient de fermer, le Ludopole. Cette adresse, entièrement dédiée au jeu et au jouet en tant qu’objets culturels et vecteurs de liens sociaux, a annoncé en effet aujourd’hui sa fermeture définitive après 3 ans de bons et loyaux services.

Bientôt remplacé par un magasin de déco sans âme à la bande son RTL2, Ludopole avait pourtant fédéré 100 000 visiteurs par an. Installé dans le Pôle de Loisirs et de Commerce à Confluence depuis 2012, il s’adressait à tous les publics : familles, professionnels, publics porteurs de handicaps, réfugiés, personnes âgées, sans abris etc…

Cela n’a pas suffit. Vous trouverez le triste communiqué sur Rom Game.

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Achille Micral
Achille Micral
Tout dernièrement m'étant trouvé sur le point de faire le dernier game over ! J'ai songé à rechercher la clef du festin ancien, où je reprendrais peut-être appétit.
En BREF

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 452 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 417 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 652 visites. 2 commentaires.