Économie 

Qatar Airways à l’aéroport de Lyon en contrepartie de la vente de Rafale ?

[MàJ] Ce mardi 16 juin, le PDG de la compagnie Qatar Airways, Akbar Al-Baker a confirmé avoir obtenu des droits de trafic supplémentaires vers Lyon et Nice, comme le rapporte l’AFP (via lefigaro.fr). Nous republions notre article du 4 mai dernier.

Le 4 mai, plusieurs médias affirmaient que la France avait accordé de nouveaux droits de trafic à la compagnie aérienne Qatar Airways pour obtenir la vente de 24 Rafale au Qatar. Ce que l’on nomme une contrepartie dans le jargon de la vente d’armes.

Le 4 mai 2015, la signature du contrat d’un montant de 6,3 milliards d’euros, a fait saliver Dassault et toute l’industrie de l’armement.


Les droits de trafic, c’est quoi ?
Les compagnies aériennes européennes et américaines bénéficient d’accords « open sky » qui leur permet de mettre en place des liaisons aériennes librement. Ce n’est pas le cas des compagnies de pays émergents comme les compagnies du Golfe (Emirates, Qatar Airways, Etihad) ou la compagnie russe Aéroflot). Tout se négocie entre les états en accordant plus ou moins de droits de trafic.

Et même si, à Doha, François Hollande a assuré qu’il n’y avait pas eu de « contrepartie » de la part de la France à l’achat de ces avions Dassault, le journal Les Echos affirme que le Qatar avait néanmoins posé « une condition » : une augmentation des droits de trafic pour les vols de son pavillon, Qatar Airways, vers la France.

Le chef de l’Etat a affirmé que « ce contrat n’a pas fait l’objet de négociations sur d’autres sujets que l’avion Rafale et des matériels qui doivent l’équiper ». Les Echos écrivent toutefois que « c’est chose faite » :

« Les avions de Qatar Airways, qui desservent déjà Paris, pourront aussi décoller et atterrir à Lyon et Nice. Peut-être pas une fois par jour comme souhaité, mais au moins plusieurs fois par semaine. »

Dans une déclaration le 16 juin repris par l’AFP (via lefigaro.fr) , le patron de Qatar Airways n’a évidemment pas contredit le chef de l’Etat français :

« Oui, nous avons de nouveaux droits de trafic mais cela n’a pas de lien avec le contrat qui a été signé entre mon gouvernement et la France (…) Ce que Qatar Airways demandait était en négociation depuis plus de deux ans ».

« Bonne nouvelle » pour l’aéroport Lyon Saint-Exupéry

Si l’on en croit les récentes déclarations des patrons lyonnais, l’arrivée potentielle de la compagnie Qatar Airways à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry serait une très bonne nouvelle.

Les chefs d’entreprise de la région lyonnaise pétitionnent en effet depuis plusieurs mois pour demander à l’Etat français d’accorder de nouveaux droits de trafic aux compagnies de pays émergents et, en premier lieu, à Emirates (la compagnie de Dubaï) qui assure déjà plusieurs liaison avec Lyon.

En revanche, c’est une mauvaise nouvelle pour Air France qui devra compter sur cette concurrence nouvelle. Selon Le Monde, Qatar Airways aurait obtenu trois vols par semaine entre Doha et les deux nouveaux aéroports desservis.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 398 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 408 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 623 visites. 2 commentaires.